Valables le:
Publiés le: 27.12.2019

La description de la situation a été actualisée. Les recommandations restent valables de manière inchangée.


Conseils aux voyageurs - Afghanistan

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.

Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

NOUVEAU CORONAVIRUS (COVID-19):

Le Conseil fédéral conseille de s’abstenir si possible, de tout voyage non urgent à l’étranger.

Observez le Focus nouveau coronavirus (Covid-19)

SUISSE
L’Office fédéral de la santé publique OFSP
a décrété que toute personne entrant en Suisse en provenance des États et zones présentant un risque élevé d’infection doit se mettre en quarantaine durant dix jours. Veuillez consulter la liste de l’OFSP qui sera régulièrement actualisée.
OFSP : quarantaine obligatoire pour les voyageurs entrant en Suisse

PAYS ÉTRANGERS
Il existe toujours de nombreuses restrictions d'entrée (interdiction d'entrée, quarantaine, certificat de santé, etc.). Il y également des mesures au sein des différents États pour contenir la propagation du nouveau coronavirus, par exemple des restrictions à la liberté de circulation.

Avant d'entreprendre un voyage à l'étranger, renseignez-vous auprès des représentations étrangères en Suisse (ambassades et consulats) sur les règles de transit et d’entrée applicables et sur les autres mesures visant à limiter la propagation du nouveau coronavirus.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.

Situation générale

Les voyages à destination de l’Afghanistan sont déconseillés ainsi que les séjours de tout genre dans ce pays.

Les citoyens suisses qui restent dans le pays ou qui voyagent en Afghanistan malgré les recommandations du DFAE, doivent être conscients que pour la Suisse il est très difficile, voire impossible, de porter assistance à ses ressortissants.

La sécurité n'est pas assurée: il existe des risques de combats violents, de tirs de roquettes, de mines, d’attentats terroristes, d’enlèvements et d’agressions criminelles violentes telles que les viols et les vols à main armée.

Dans différentes régions du pays, des combats opposent les forces armées afghanes aux talibans ainsi qu’à d’autres groupes armés. Des combattants faisant allégeance à « l’Etat Islamique » sont actifs à l’est du pays. Les combats font de nombreuses victimes. Selon la Mission d’assistance de l’ONU en Afghanistan (MANUA), 3804 civils ont perdu la vie et 7189 ont été blessés seul en 2018.

À la fin de l’année 2014, les troupes internationales ont réduit considérablement leur présence dans le pays.

Les nombreux attentats à la bombe et les attentats suicides sont principalement dirigés contre les autorités afghanes ainsi que contre les forces de sécurité nationales et internationales. Les cibles civiles comme les marchés, les manifestations sportives, les rassemblements, les organisations d’aide humanitaire et les minorités religieuses sont également régulièrement attaquées. En outre, des attaques ciblées envers les étrangers se poursuivent également mais aussi, celles contre les lieux souvent fréquentés par ces derniers (par ex. restaurants, hôtels) et les alentours des aéroports. Exemples d’attentats:

  • à plusieurs reprises: attentats contre la minorité chiite et d’autres minorités religieuses ainsi que contre leurs lieux de culte et de résidence.
  • novembre 2019: env. 15 morts dans la province de Kunkuz quand un bus a roulé sur une bombe.
  • octobre 2019: env. 70 morts et nombreux blessés lors d’un attentat contre une mosquée dans la province de Nangarhar.
  • septembre 2019: env. 30 morts et plus de 100 blessés lors d’un attentat à Kaboul.
  • juillet 2019: de nombreux morts et blessés quand un bus a roulé sur une bombe sur la route entre Kandahar et Herat.
  • mai 2019: plusieurs blessés lors d’un attentat contre les bureaux d’une organisation humanitaire internationale.
  • décembre 2018: plus de 40 morts et plusieurs blessés lors d’une attaque armée contre des édifices gouvernementaux.
  • novembre 2018: env. 50 morts et plus de 80 blessés lors d’un attentat contre un rassemblement à Kaboul.
  • septembre 2018: plus de 60 morts et 160 blessés lors d’un attentat contre une manifestation dans la province de Nangarhar.
  • août 2018: de nombreux morts et blessés lors d’un attentat visant une école privée à Kaboul.
  • juillet 2018: plusieurs morts et de nombreux blessés lors d’un attentat perpétré à proximité de l’aéroport international de Kaboul (source: Red24, Alert, 22.07.18, médias).
  • mai 2018: plusieurs morts et de nombreux blessés lors d’un attentat contre un stade à Jalalabad et d’une attaque visant un point de contrôle routier à Kaboul.
  • avril 2018: de nombreux morts et blessés lors d’un attentat contre un centre d’enregistrement des électeurs à Kaboul.
  • janvier 2018: de nombreux morts et blessés à Kaboul lors d’attentats perpétrés, entre autres, contre un hôtel, une rue commerçante et une académie militaire.
  • janvier 2018: plusieurs morts et blessés lors d’une attaque armée contre une ONG de défense des droits de l’enfant à Jalalabad.

Le risque d’enlèvements est très élevé. Les Afghans peuvent autant être victimes d’enlèvements que les étrangers (des touristes ou des employés d’organisations d’aide humanitaire ou de sociétés étrangères), par exemple:

  • à plusieurs reprises: enlèvement de nombreux passagers de bus, par exemple en mars 2019 dans la province de Baghlan (plus de 10 personnes), en décembre 2018 dans la province de Samangah (env. 40 personnes), en novembre 2018 dans la province de Balkh (env. 25 personnes)
  • à plusieurs reprises: enlèvement d’employés locaux d’organisations non gouvernementales (plus de 35 personnes entre janvier et octobre 2019
  • septembre 2019: huit observateurs électoraux dans la province de Parwan
  • septembre 2019: six employés de médias dans la province de Paktia
  • juillet 2018: une ambulance et ses occupants dans la province de Ghor.
  • mai 2018: six collaborateurs étrangers d’une centrale électrique locale et leur chauffeur afghan.
  • janvier 2018: une collaboratrice afghane de l’ONU à Kaboul. Une autre personne a été tuée dans l’attaque.

Prenez également en considération la rubrique
Terrorisme et enlèvements

Adresses utiles

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Islamabad, Pakistan
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d’entrée (documents d’identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l’importation et l’exportation d’animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse