Bagdad: protection et approvisionnement de base des déplacés internes d’Irak

Projet terminé
Revitaillement de personnes dans le besoin à un poste de distribution devant un supermarché en Irak.
La DDC soutient le travail du Conseil norvégien pour les réfugiés et de Save the Children Suisse en Irak, deux organisations qui, notamment, fournissent des vivres aux déplacés internes. La photo illustre un supermarché où les bénéficiaires de Save the Children peuvent s’approvisionner en denrées alimentaires et autres biens. Hefinn Halldorsson/Save the Children Hedinn Halldorsson / Save the Children

En décembre 2013, un nouveau conflit armé a éclaté. Partant de la province d’Anbar, il a rapidement gagné le centre et le nord de l’Irak. De larges pans de la population civile ont été contraints de quitter leur domicile. Bon nombre de ces déplacés internes ont fui vers Bagdad, où ils bénéficient d’une protection et d’un approvisionnement de base insuffisants. La DDC soutient l’organisation non gouvernementale internationale Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), qui s’engage en faveur des déplacés internes à Bagdad.

Pays/région Thème Période Budget
Iraq
Capitale Bagdad
Aide humanitaire & RRC
Droits de la personne
Conflit & fragilité
Assistance matérielle
Droits de la personne (y compris droits des femmes)
Prévention des conflits
01.07.2014 - 30.09.2015
CHF 1'425'000

La DDC soutient financièrement l’organisation non gouvernementale Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) à hauteur de 1,4 million de francs. L’ONG entend fournir protection et approvisionnement de base à la population civile déplacée en Irak. L’aide de la DDC couvre la période du 1.7.2014–30.9.2015.

Situation précaire à Bagdad pour les déplacés internes

La vague de déplacements à l’intérieur du pays a débuté avec l’éclatement d’un conflit armé entre le gouvernement central chiite et une partie de la population sunnite en décembre 2013. La population sunnite s’estime laissée pour compte par le gouvernement irakien. D’après les chiffres avancés par l’ONU, 1,4million de personnes ont pris la fuite, auxquelles viennent s’ajouter 230000réfugiés syriens venus chercher refuge dans le Kurdistan irakien.

Un grand nombre de déplacés internes ont gagné la capitale irakienne Bagdad. Leur situation y est particulièrement précaire dans la mesure où on les accuse souvent d’être des partisans de groupements armés en lutte contre le gouvernement central.

Centres communautaires, marge de manœuvre des acteurs, présence dans les médias

L’action du NRC en faveur des déplacés internes en Irak s’exerce à plusieurs niveaux. L’ONG cherche en particulier à:

  • réaliser des activités ciblées dans des centres communautaires
  • élargir la marge de manœuvre des acteurs impliqués
  • attirer l’attention, dans les médias, sur la situation d’urgence dans laquelle se trouvent les réfugiés

Mise en place d’activités ciblées

Le NRC a mis sur pied deux centres communautaires, l’un à Al-Rashid, l’autre à d’Al-Mansour, deux quartiers sûrs de Bagdad. Les déplacés y reçoivent des articles de première nécessité, bénéficient de conseils et peuvent participer à des activités qui doivent les aider à surmonter les expériences traumatisantes. Les jeunes quant à eux se voient proposer des cours de lecture et d‘écriture, d’informatique et d’anglais.

Elargir la marge de manœuvre des acteurs impliqués

Le NRC fournit à quelque 100 collaborateurs de 20 ONG locales des connaissances approfondies en matière de défense des intérêts (actions de sensibilisation) au profit des déplacés internes. Il organise des forums, où se rencontrent représentants du gouvernement, bénéficiaires de l’aide, ONG locales et conseillers des différents quartiers de Bagdad. Ces assemblées donnent aux réfugiés l’occasion de présenter leur situation et leurs besoins.

Attirer l’attention des médias sur la situation des réfugiés

Le NRC s’attache à ce que les médias accordent une plus large couverture à la situation des déplacés internes. Par l’intermédiaire d’une centaine de représentants locaux des médias, il entend sensibiliser l’opinion publique à ce problème, en organisant par exemple, dans les centres communautaires, des ateliers au cours desquels les journalistes peuvent rencontrer les déplacés internes.

Conditions de travail plus difficiles pour les organisations d’entraide

En janvier 2014, le groupe Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) rebaptisé récemment Etat islamique (EI) a profité des troubles pour s’emparer des villes de Falloujah et de Ramadi. L’EI contrôle également des territoires situés dans l’est de la Syrie.

En juin 2014, ce groupe, associé à d’autres groupements armés, a pris le contrôle de la ville de Mossoul, qui compte 2millions d’habitants, puis d’autres territoires situés dans le nord du pays. Ils s’y sont livrés à des actes d’une extrême violence en particulier à l’égard des membres de minorités ethniques et religieuses. De nombreux réfugiés ayant été plusieurs fois déplacés, les organisations d’entraide ont des difficultés à les localiser. Des milliers de civils ont été blessés ou tués.

Pour le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), il s’agit de la vague de réfugiés la plus importante depuis la fin de la guerre civile en 2008.

Protection, nourriture, vêtements et éducation pour les enfants déplacés

Le projet du NRC complète celui de Save the Children Suisse. Cette organisation travaille avec ses partenaires dans le nord-est de l’Irak, en particulier dans les provinces de Kirkouk et Souleymanieh au profit de plus de 40’000 déplacés internes, dont environ la moitié sont des enfants. Elle prévoit d’élargir son action à la province de Salaheddine dès que les conditions de sécurité le permettront. La DDC est partenaire de Save the Children Suisse. Elle soutient le travail de l’organisation en Irak depuis le 1.7.2014–30.9.2015, à hauteur de quelque CHF 1,3 million.

Les objectifs de Save the Children Suisse en Irak sont notamment les suivants:

  • fourniture de produits alimentaires et de biens de première nécessité aux enfants déplacés et à leurs familles
  • offre de services psychosociaux au profit des enfants et des jeunes
  • offres de formation