Renforcement de la société civile

Projet terminé

La contribution suisse à l’élargissement comprend le financement, dans chacun des pays partenaires (sauf Malte), d’un fonds d’appui aux organisations non gouvernementales (ONG). Ces fonds visent à promouvoir et à renforcer la participation de la société civile au développement économique et social du pays. Le montant global de tous les fonds d’appui aux ONG avoisine 61 millions de francs.

Pays/région Thème Période Budget
Lettonie
Renforcer la société civile
Organisations non gouvernementales
01.01.2010 - 31.12.2013
CHF 3'500'000

Remarque : les textes de toutes les rubriques, à l’exception des résultats obtenus, décrivent la situation avant le début du projet.

Depuis le début des années 1990, la société civile des nouveaux pays membres de l’UE s’est certes considérablement développée, mais demeure néanmoins modeste en comparaison avec celle des anciens Etats membres. Dans un premier temps, on a assisté à une prolifération de diverses structures axées sur la satisfaction des besoins fondamentaux parfois négligés par les nouveaux gouvernements démocratiques.

Des ONG fortes – un élément clé de la société civile

Ouverts dans tous les nouveaux Etats membres de l’UE à l’exception de Malte, les fonds d’appui aux organisations non gouvernementales assument une tâche essentielle: promouvoir la société civile de ces pays. Cet effort renforce aussi bien la société civile que les ONG elles-mêmes. Souvent, ce sont plus spécialement les groupes de population pauvres et socialement défavorisés qui profitent des prestations offertes par les ONG.

Mi-2012, les fonds d’appui aux ONG en sont au stade de la réalisation dans la plupart des pays concernés: les premiers projets ont été sélectionnés et leur mise en œuvre par les organisations impliquées a pu commencer. Certains pays, tels les Etats baltes, ont déjà été en mesure d’attribuer toutes les ressources financières destinées à des projets.

Les ONG – des acteurs indispensables

En formulant des idées générales et en menant diverses activités (aux côtés de groupes vulnérables et de minorités, dans les domaines de l’environnement et de la culture), la société civile contribue à promouvoir la démocratie. De plus, en veillant à ce que les aspirations de la population soient davantage prises en compte, elle oblige les services de l’Etat à travailler de manière plus efficace. Cette remarque s’applique aussi bien aux actions concrètes mises en œuvre au niveau local qu’aux activités de plaidoyer menées au niveau régional et national. Les ONG interviennent ainsi dans nombre d’aspects de la vie quotidienne.

Les fonds d’appui aux ONG soutiennent surtout des activités ayant trait aux affaires sociales et à l’environnement. Plus de la moitié des projets approuvés s’inscrivent en effet dans ces deux domaines. La Suisse finance pourtant aussi des projets consacrés à d’autres thèmes tels que la participation accrue de la population aux processus de décision politique et la collaboration entre ONG et communes.

La riche expérience des organisations suisses

En faisant appel à des partenaires suisses, les projets permettent aux ONG locales de profiter de leur savoir-faire. Dans l’ensemble, environ 20% des projets sont mis en œuvre avec la participation d’un organisme helvétique. L’expérience et les connaissances suisses s’avèrent très précieuses et utiles pour des ONG souvent inexpérimentées, appelées à œuvrer dans un contexte entièrement nouveau. Les ONG suisses apportent ainsi à leurs partenaires un appui dans des domaines comme la collaboration avec le gouvernement et la promotion de jeunes bénévoles, voire la tenue de la comptabilité. Grâce au savoir-faire suisse, les organisations dans les pays partenaires sont en mesure de mettre en œuvre des projets efficients et efficaces, ainsi que de mettre judicieusement à profit leurs ressources financières et humaines.

L’appui ciblé à la société civile sert aussi les intérêts de la Suisse

Les partenariats noués entre organisations des pays partenaires et organisations suisses offrent à ces dernières l’occasion d’étoffer leur réseau et leurs capacités. Les mécanismes des fonds d’appui aux ONG favorisent ces partenariats. Par ailleurs, vu l’interdépendance de divers domaines (échanges commerciaux, migration et protection de l’environnement) et leur importance internationale, voire mondiale, les actions des ONG bénéficient également à la Suisse.

Les propositions de projets, qui arrivent par milliers, sont soumises à l’organisme national chargé d’administrer le fonds. Un comité de sélection réunissant des personnes venues de tous les horizons décide ensuite du financement des projets.

Voici les objectifs des fonds d’appui aux ONG financés dans le cadre de la contribution suisse à l’élargissement:

  • cofinancer quelque 700projets d’un montant global de 61,2 millions de francs;

  • renforcer les ONG dans chaque pays concerné et apporter ainsi un appui à la société civile;

  • assurer, dans quelque 150petits projets impliquant des ONG, la conclusion de partenariats entre organisations suisses et étrangères;

  • mettre en œuvre divers projets, notamment dans les domaines de l’environnement et des affaires sociales

     

Examples de projets

Soins aux bébés prématurés

Estonie

Ce projet, mené en collaboration avec l’hôpital universitaire de Tartu, a pour objectif de venir en aide aux familles de nouveaux-nés prématurés ou souffrant de maladies et de handicaps. Des conseils et un suivi pour les parents sont également prévus.

Sécurité à domicile pour les personnes âgées et/ou handicapées

Estonie

Le but de ce projet est d’installer des systèmes d’alarme chez les personnes âgées et/ou handicapées. En actionnant le bouton, ces personnes peuvent faire appel à des bénévoles qui seront rapidement sur place en cas de besoin. Ce système permet aux personnes âgées et/ou handicapées de rester plus longtemps chez elles et retarde leur entrée à l’hôpital ou dans un foyer médicalisé, mesure qui peut s’avérer très onéreuse.

Education civique pour les jeunes en Pologne

Pologne

Cette initiative consiste à monter des pièces de théâtre avec des jeunes de différents gymnases, afin de sensibiliser les adolescents d’autres écoles au rôle de la société civile. Elle donnera lieu à la publication d’un manuel scolaire d’éducation civique destiné aux élèves du secondaire, qui sera consacré à la vie publique et aux droits et devoirs fondamentaux du citoyen en démocratie.

Suivi des condamnés après leur remise en liberté

Estonie

Six mois avant le terme de leur peine, les détenus sont préparés à leur remise en liberté. Dans les premiers temps, ils sont suivis par un conseiller. Celui-ci les aide dans la recherche d’un logement et d’un emploi, la réinsertion dans la société et les formalités administratives. Ces mesures limitent le risque pour les anciens détenus de retomber dans l’illégalité et la criminalité.

Travail avec les jeunes dans les banlieues de Riga

Lettonie

Les enfants et les adolescents de milieux défavorisés et susceptibles de tomber dans la délinquance constituent le public cible de ce projet. Des ateliers sont organisés pour les aider à identifier leurs centres d’intérêts et capacités, par exemple dans les domaines de l’artisanat, de l’art, de la cuisine ou de la photographie. Le but est d’éveiller leur curiosité et de faire tomber les blocages à l’apprentissage.