Aide en espèces à des familles accueillant des réfugiés syriens au Liban

Projet terminé
Une famille syrienne dans son logement temporaire chez une famille libanaise dans le village de Kfartoun, dans le district d’Akkar situé à la frontière libano-syrienne.
Une famille syrienne dans son logement temporaire chez une famille libanaise dans le village de Kfartoun, dans le district d’Akkar situé à la frontière libano-syrienne. © DDC ©

Depuis le début de la crise en Syrie en mars 2011, des centaines de milliers de personnes, principalement des femmes et des enfants, ont fui vers les pays voisins. C’est surtout au Liban que nombre de Syriens ont trouvé refuge auprès de familles d’accueil qui vivent elles-mêmes dans la pauvreté. «Cash for Hosting», un projet d’aide directe de la DDC, apporte à ces familles et aux communes qui les abritent un soutien ciblé en espèces.

Pays/région Thème Période Budget
Liban
Migration
Déplacements forcés (réfugiés, PDI, traite des êtres humains)
Migration en général (développement et partenariats)
01.06.2012 - 31.12.2013
CHF 1'300'000

Des centaines de milliers de personnes ont fui la guerre civile en Syrie et ont trouvé refuge dans les pays voisins, en particulier dans la région sous-développée d’Akkar, située à la frontière nord-est du Liban. Plus de 90% des réfugiés, principalement des femmes et des enfants, sont hébergés par des familles libanaises, les autres étant logés dans des abris collectifs. Les réfugiés n’étant souvent pas en mesure de payer leurs familles d’accueil, la pression financière sur ces dernières est énorme.

L’afflux de réfugiés pose un défi de taille aux communes d’accueil en termes d’infrastructures (routes et canalisations surchargées), de sécurité et de cohésion sociale.

3500 personnes ont trouvé refuge auprès de 500 familles libanaises

«Cash for Hosting», le projet d’aide directe de la DDC, apporte un soutien ciblée en espèces à 500 familles libanaises qui hébergent des réfugiés syriens. Ainsi, 3500 personnes devraient pouvoir rester durant six mois au moins dans leurs familles d’accueil et subvenir à leurs besoins.

Dans le cadre de «Cash for Hosting», la DDC verse à des familles d’accueil libanaises réparties dans neuf communes une contribution qui couvre 80% environ des coûts supplémentaires générés par l’hébergement de réfugiés (augmentation de la consommation d’eau par exemple). Une somme leur est en outre allouée pour leurs propres besoins, comme les réparations urgentes à effectuer dans leur habitation. De l’argent liquide a été donné aux premières familles d’accueil à la mi-septembre 2012, pour leur permettre de régler leurs dépenses courantes et d’améliorer les conditions d’hébergement des familles de réfugiés. Il est notamment essentiel que les logements puissent résister aux intempéries durant les mois d’hiver.

Un soutien est également accordé à trois communes accueillant un nombre particulièrement important de réfugiés syriens, pour les efforts extraordinaires qu’elles déploient en leur faveur.

Le budget de 1,3 million CHF a été calculé sur la base des expériences faites jusqu’à présent par la DDC dans des situations similaires. Les organisations non gouvernementales et les autorités locales soutiennent la mise en œuvre du projet sur place.