Valables le:
Publiés le: 25.03.2020

Les réglementations relatives au nouveau coronavirus (COVID-19) sont en constante évolution. Pour connaître les réglementations actuellement en vigueur au Zimbabwe, référez-vous aux informations fournies par les autorités locales compétentes. (Chapitre Derniers développements)


Conseils aux voyageurs - Zimbabwe

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.

Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

NOUVEAU CORONAVIRUS (COVID-19):

L’Office fédéral de la santé publique OFSP recommande de renoncer aux voyages à l'étranger qui ne sont pas nécessaires. Pour l’instant, cette recommandation ne concerne pas

  • les pays suivants de l'espace Schengen. Allemagne, Autriche, Estonie, Finlande, France, Grèce, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Norvège, Pologne et Suède. Toutefois, en raison de la situation épidémiologique actuelle, l’OFSP conseille de renoncer à tout voyage non urgent à destination des certaines régions de l’Allemagne, d’Autriche, de la France, et d’Italie.*
  • ainsi que les pays suivants: Australie, Bulgarie, Chypre, Corée du Sud, Japon, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Saint-Marin, Thaïlande, Uruguay, Vatican.*

Veuillez trouver la liste détaillée des régions déconseillées dans les quatre pays voisins sur:
OFSP: Liste quarantaine
Tous les autres pays déconseillés peuvent être vus sur: 
OFSP: Informations pour les voyageurs

Indépendamment des recommandations de l’OFSP, des restrictions à l’entrée existent toujours dans de nombreux pays.

L’OFSP a décrété que toute personne entrant en Suisse en provenance des États et zones présentant un risque élevé d’infection doit se mettre en quarantaine durant dix jours. Veuillez consulter la liste de l’OFSP qui sera régulièrement actualisée. *

* L'OFSP fournit des renseignements contraignants sur les recommandations de voyage en rapport avec le Covid-19 et la réglementation suisse en matière de quarantaine.

Observez le Focus nouveau coronavirus (Covid-19)

Avant d'entreprendre un voyage à l'étranger, renseignez-vous auprès des représentations étrangères en Suisse (ambassades et consulats) sur les règles d’entrée applicables et sur les autres mesures visant à limiter la propagation du nouveau coronavirus.
Représentations étrangères en Suisse

Derniers développements

Nouveau coronavirus (COVID-19)

Veuillez prendre note des recommandations du Conseil fédéral et d’autres informations dans le
focus « nouveau coronavirus (COVID-19) ».

Afin d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus (COVID-19), de plus en plus d’états imposent des restrictions d'entrée et de sortie ainsi que des restrictions de voyage à l'intérieur du pays. Les réglementations sont en constante évolution.

Pour connaître les réglementations actuellement en vigueur au Zimbabwe, référez-vous aux informations fournies par les autorités locales compétentes et contactez l'ambassade de Zimbabwe à Berlin si vous avez des questions.
Ministry of Health and Child Care
Ambassade de Zimbabwe

Des informations sur les liaisons de transport peuvent être obtenues auprès des entreprises concernées et des agences de voyage.

Prenez en considération les informations et recommandations de
l’Office fédéral de la santé publique

Situation générale

La situation politique et économique est tendue. Des manifestations et grèves locales, qui peuvent être accompagnées de troubles et affrontements violents entre manifestants et forces de sécurité, ont régulièrement lieu. En janvier 2019, plusieurs personnes ont été tuées ou blessées lors d'affrontements à Harare et Bulawayo. Des pillages ont également eu lieu.

Les difficultés économiques se traduisent souvent par des pénuries momentanées d’approvisionnement en carburants, ainsi que d’autres produits.

Le pays est en proie à une crise de liquidités. Aucun retrait aux distributeurs automatiques n’est possible. Pensez donc à amener suffisamment d’espèces (dollars américains), mais vérifiez au préalable auprès de l’ambassade du Zimbabwe à Berlin le montant maximal autorisé à l’entrée et à la sortie du pays.

Le risque d'attentats terroristes ne peut pas être exclu au Zimbabwe non plus.
Terrorisme et enlèvements

Il est conseillé aux voyageurs de se montrer prudents et discrets. Avant et pendant le voyage, informez-vous dans les médias et par le biais de votre tour-opérateur sur l’évolution de la situation. Conformez-vous aux directives des autorités locales et tenez-vous à distance des évènements de masse et de toute manifestation.

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Des champs de mines datant de la guerre d'indépendance subsistent dans quelques régions faisant frontière avec le Mozambique. Dans ces régions, empruntez exclusivement les routes très fréquentées et, en cas de doute, renseignez-vous auprès des autorités locales et/ou de la population.

Criminalité

La situation économique difficile et la grande pauvreté qui règnent dans le pays ont eu pour effet d'augmenter la criminalité sur l'ensemble du territoire: vols à la tire et à l'arraché, vols à main armée, effractions de véhicules, etc. Harare et les lieux touristiques sont particulièrement touchés. On signale également des vols de véhicules sous la menace ou avec recours à la violence. Il est notamment recommandé de prendre les précautions suivantes:

  • n'entreprenez aucun voyage sans vous faire accompagner d'un guide de confiance connaissant bien le terrain;
  • les taux de criminalité peuvent fortement varier d'une ville ou d'un quartier à l'autre. Renseignez-vous sur la situation sur place et, en particulier, sur les quartiers à éviter, auprès de vos connaissances, de vos partenaires d'affaires ou du personnel de l'hôtel;
  • évitez de porter des objets de valeur (montres, bijoux, etc.) et n'ayez que peu d'argent sur vous;
  • déposez les objets de valeur et les papiers d'identité dans le coffre de l'hôtel. Déplacez-vous toujours avec une photocopie de votre passeport (y inclus du visa) pour pouvoir justifier votre identité lors de contrôles policiers;
  • renoncez à visiter les quartiers pauvres des villes;
  • vérifiez qu'aucune personne suspecte ne se trouve aux abords de votre véhicule avant d'en sortir, en particulier en dehors des zones de stationnement non surveillées ou dans les endroits retirés;
  • gardez les portières de votre véhicule verrouillées et les vitres relevées;
  • ayez toujours un téléphone mobile sur vous, avec les numéros d'appel d'urgence;
  • ne vous déplacez jamais à pied la nuit et, si possible, jamais seul;
  • n'opposez aucune résistance en cas d'agression car les assaillants pourraient recourir à la violence.

Transports et infrastructures

Au Zimbabwe la conduite s'effectue à gauche. Des pénuries de carburant sont fréquentes.

La grande majorité des rues ne sont pas illuminées la nuit, même dans des villes telles que Harare.

Le risque d’accidents routiers est élevé à cause du partiellement mauvais état des routes (nids de poules), des feux de circulation qui ne fonctionnent pas, des animaux ou des véhicules insuffisamment éclairés, une vitesse excessive etc. Pendant la saison des pluies (octobre à avril) de nombreuses routes sont impraticables. Le risque d’accidents est également lors de voyages en bus interurbains.
Ne sous-estimez pas les longues distances et renoncez aux déplacements interurbains la nuit.

En cas d'accident de la circulation, il faut avertir la police et éviter de déplacer les véhicules jusqu'à l'arrivée de la police, car cela peut être interprété comme une reconnaissance de culpabilité.

L’entretien des chemins de fer et des avions ne correspond pas aux normes européennes et internationales.

Les coupures de courant sont possibles dans l'ensemble du pays.
Il ne peut pas être exclu que les connexions Internet soient temporairement limitées.

Dispositions légales particulières

Entre autres, les actes à caractère homosexuel ou le port de vêtements de type militaire (camouflage) sont punissables.

L’offense envers le président constitue un délit et il est interdit de photographier les personnes portant un uniforme, les installations militaires et les édifices publics (aéroports, bâtiments du gouvernement, ponts, etc.). Le fait de photographier des manifestations et des mouvements de contestation est considéré comme une activité journalistique illégale, passible d'une peine d'emprisonnement.

La vente de diamants et autre pierres précieuses n’est légale que si elle est effectuée par des vendeurs autorisées. Une preuve d’achat doit pouvoir être présentée en tout temps.

Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont sévèrement punies: jusqu'à 20 ans de prison assortis de lourdes amendes ou jusqu'à 30 ans de prison.

Les infractions capitales telles que la haute trahison et l'assassinat sont passibles de la peine de mort.

Les conditions de détention sont précaires.

Risques naturels

De novembre à avril, il faut s'attendre à de fortes pluies. Pendant la même période, de puissants cyclones peuvent se former sporadiquement. Les pluies et les tempêtes peuvent provoquer des inondations et des glissements de terrain, et endommager les infrastructures. Le trafic touristique peut s’en trouver perturbé temporairement, comme par exemple en mars 2019 lors du cyclone Idai. La réparation des infrastructures endommagées peut prendre beaucoup de temps. En conséquence, des difficultés d'approvisionnement sont possibles.
Consultez les prévisions météorologiques et suivez les avertissements et les instructions des autorités locales.

World Meteorological Organization (WMO)

Soins médicaux

En général, les soins médicaux de base sont convenablement assurés à Harare, principalement dans les cliniques privées. Toutefois, des pénuries temporaires dans l’approvisionnement de médicaments sont possibles. En dehors de la capitale les soins médicaux de base sont limités. Les hôpitaux exigent généralement une avance de paiement (en espèces ou par carte de crédit) avant de traiter les patients. Il peut s'avérer utile de se munir de pansements et de seringues jetables. Les maladies sévères et les blessures graves doivent être soignées à l'étranger (Afrique du Sud ou Suisse).

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N'oubliez toutefois pas que l'importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général.
Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Remarques particulières

L'accès à la région autour de Marange, où se situent les mines de diamants, est soumis à une autorisation des autorités locales. L’Ambassade du Zimbabwe à Berlin fournit tous renseignements.

Adresses utiles

Numéro d'urgence général: 0800 3222 911
Numéro d'urgence de la police: +263 24 2703 631
Numéro d'urgence des pompiers: +263 24 783 980

Disposition douanière du Zimbabwe: Zimbabwe Revenue Authority

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Centre consulaire régional à Pretoria, Afrique du Sud

Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.