Appui à la citoyenneté dans le cycle électoral Malien


Les élections présidentielle, législatives, régionales et locales organisées en 2018 puis en 2019 au Mali sont décisives pour la stabilité du pays et de la région. A travers le programme EMERGE de l’USAID, la Suisse contribue à la tenue d’élections crédibles, inclusives et apaisées. Elle participe à la consolidation du processus démocratique et à la prévention des conflits, avec un accent sur la participation des femmes et des jeunes aux élections. Elle contribue à la sécurité globale, dans l’intérêt direct de la Suisse.

Land/Region Thema Periode Budget
Mali
Governance
Wahlen
Demokratische Partizipation und Zivilbevölkerung
Medien & Informationsfreiheit
01.07.2018 - 31.12.2019
CHF 1'500'000
Hintergrund Les élections présidentielles et législatives réussies de 2013 ont posé les jalons de la sortie de la crise de 2012. Les citoyens ont voté en grand nombre (52% de taux de participation), y compris dans des zones d’insécurité pour démontrer leur volonté de restaurer la gouvernance démocratique. Avec les élections présidentielles en juillet 2018, le pays se prépare à un nouveau cycle électoral. Cependant l’insécurité persistante dans les régions Nord et Centre du pays, la lenteur dans la mise en œuvre de l’Accord de Paix, signé en 2015, la crise de confiance entre les acteurs du processus électoral risquent de compromettre la tenue d’élections inclusives, transparentes et apaisées. A cela s’ajoute les tensions politiques avec des manifestations interdites et réprimées par le pouvoir. De plus, la dégradation des conditions socio-économiques, couplée à la défiance d’une partie importante de la société civile envers l’élite politique constituent des risques pour la cohésion sociale et le processus de paix.
Ziele Contribuer à la tenue d’élections inclusives, transparentes et crédibles garantissant la réconciliation et une paix durable.
Zielgruppen
  • Les organisations de la société civile, notamment celles des jeunes, des femmes, des minorités et des personnes à mobilité réduite,
  • Les activistes et blogueurs
  • Les partis politiques et les candidats
  • Les autorités traditionelles
  • Les médias et les réseaux sociaux
Mittelfristige Wirkungen
  • Les citoyens augmentent leur participation au processus électoral grâce à l’éducation civique et l’accès à une information de qualité
  • Les organisations de la société civile non partisanes renforcent leurs capacités d’observation et améliorent la confiance du public dans les élections
  • La société civile et les partis politiques soutiennent le leadership et la participation politique des femmes
  • Les partis politiques adoptent un code de conduite et s’engagent  en faveur d’élections pacifiques et crédibles
Resultate

Erwartete Resultate:  

  • Les organisations de la société civile malienne (OSCs) ont élaboré et mis en œuvre des stratégies efficaces et coordonnées d’éducation civique, de mobilisation des électeurs et d’observation citoyenne des élections pendant les périodes préélectorales, électorales et postélectorales ;
  • Des mécanismes de dialogue permanent et inclusif entre les OSC, les partis politiques et les organes de gestion des élections sont mis en place de manière fonctionnelle
  • Les médias ont contribué à désamorcer les tensions et contrer les rumeurs à travers la diffusion d’informations rigoureuses et impartiales, complétée par des émissions de dialogue ;
  • La représentativité des femmes aux postes élus et à la vie politique a augmenté suite à l’application de la loi de 2015 sur le genre par les partis politiques. 


Resultate von früheren Phasen:  

La Suisse, à travers une contribution précédente mise en œuvre par le PNUD (15.05.2013-31.12.2017), a appuyé les élections générales de 2013 et les communales de 2016. Cela a contribué à la tenue d’élections transparentes, apaisées et acceptées grâce à l’adoption consensuelle d’un code de bonne conduite des partis politiques, à l’observation citoyenne des élections par la société civile et à la mobilisation des acteurs en : 

  • Augmentant la représentativité des femmes conseillères communales de 8% à 25% ;
  • Améliorant le taux de participation des populations aux élections, notamment le taux de 52% à l’élection présidentielle de 2013 - une 1ère au Mali ;
  • Renforçant le dialogue entre les acteurs afin d’éviter les conflits post-électoraux.


Verantwortliche Direktion/Bundesamt DEZA
Kreditbereich Entwicklungszusammenarbeit
Projektpartner Vertragspartner
Internationale oder ausländische Nichtregierungsorganisation
Schweizerische nicht gewinnorientierte Organisation
  • Andere internationale oder ausländische NGO Norden
  • SDC Field Office


Koordination mit anderen Projekten und Akteuren

PACE-PNUD/MINUSMA

EISA/Union Européenne

Budget Laufende Phase Schweizer Beitrag CHF   1'500'000 Bereits ausgegebenes Schweizer Budget CHF   1'327'509
Projektphasen Phase 1 01.07.2018 - 31.12.2019   (Laufende Phase)