OXFAM : Renforcement des capacités communautaires à résister et s’adapter aux chocs et contraintes de l’insécurité et de la violence au Masisi, Nord Kivu


Dans le territoire de Masisi, l’environnement de conflit induit de nombreuses menaces de protection, qui ont elles-mêmes des répercussions négatives sur les moyens de subsistance des ménages. Le projet vise à renforcer la capacité des individus, des ménages et des réseaux communautaires à résister aux chocs et aux stresses liées au conflit, en renforçant leur environnement protecteur et en donnant aux groupes communautaires les capacités d’investir dans leurs moyens de subsistance et dans des stratégies positives de survie. Ce projet s’étalera sur deux phases au minimum : la première jusqu’à la fin 2017, et la seconde en 2018.

Country/region Period Budget
Democratic Republic Congo
10.06.2017 - 31.12.2017
CHF 470'000
Background Des décennies d'instabilité dans l’Est de la RDC ont conduit à la déliquescence des services de base, à un niveau élevé d’abus à l’égard des populations civiles, et à un appauvrissement important de ces dernières. Les menaces de protection ont un impact immédiat sur la productivité économique des ménages.
Objectives Ce projet a pour objectif général de renforcer la résilience de 21'000 femmes et hommes face aux chocs et aux contraintes liés aux conflits dans sept communautés du territoire de Masisi, Nord Kivu. Ceci se fera à travers des actions qui favorisent un accès sécurisé aux moyens de subsistance et qui atténuent les risques en matière de protection.
Target groups

Le projet cible 21’000 bénéficiaires directs dans 7 communautés du territoire de Masisi au Nord Kivu, dont 60% de femmes. Ces populations sont composées de personnes déplacées, retournées et membres de communautés hôtes. Plus spécifiquement, il s’agit des membres des OPA et des SPC, les ménages qui participent aux activités de sensibilisation, ainsi que les autorités locales et territoriales directement impliquées dans les activités du programme.  

Les bénéficiaires indirects sont au nombre de 62'770, dont 50% de femmes. Ces bénéficiaires auront reçu des informations et des formations sur les techniques agricoles et les moyens de subsistance, ainsi que sur la protection ; ceci à travers des actions telles que des émissions radios ou le service d’information gratuite 1-5-5 par téléphone, mis en place par Oxfam.

Medium-term outcomes
  1. Les femmes et les hommes de 1’800 ménages ciblés ont augmenté leur production de cultures rentables et ont amélioré leurs revenus grâce à la commercialisation et l'accès aux marchés ;
  2. La population cible est en mesure d’analyser, d’identifier, d’anticiper, de répondre et d’absorber les menaces et risques de protection dans leur environnement.
Results

Expected results:  

  1. Les membres des Organisations paysannes agricoles (OPA) ont des capacités en techniques de production, transformation, et commercialisation;
  2. Ils ont des capacités en plaidoyer pour défendre les intérêts des producteurs ;
  3. Ils sont sensibilisés sur l’importance de l’implication de la femme dans la prise des décisions dans le ménage et la société ;
  4. Les structures de protection communautaire (SPC) identifient les menaces de protection et entreprennent des actions de prévention et d'atténuation ;
  5. Les autorités locales et territoriales sont plus réceptives et répondent aux besoins de protection de la population ;
  6. Les civils connaissent leurs droits et le cadre juridique relatif aux menaces de protection ; les attitudes discriminatoires sur le genre sont contestées.


Results from previous phases:   Sous financement de la DDC, Oxfam a soutenu la mise en place de structures et de plans de protection communautaire dans 10 localités du Nord Kivu. Sous d’autres financements, Oxfam a mis en œuvre un projet de résilience intégrant la protection et les moyens de subsistance au Sud Kivu. Les enseignements : 1) Lien entre la protection et les moyens de subsistance ; 2) Impact que les violences basées sur le genre peuvent avoir sur l’accès des femmes et des filles aux moyens de subsistance ; 3) Mieux comprendre l’organisation des réseaux de moyens de subsistance formels et informels existants; 4) Incorporation d’activités qui répondent à la prise de décision au sein des ménages ;  5) Intervention de plus d’une année ; 6) Impliquer les autorités territoriales de niveau supérieur ; 7) Renforcer l’échange d’expériences entre anciennes et nouvelles zones d’intervention.


Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Humanitarian aid
Project partners Contract partner
  • OXFAM GB


Coordination with other projects and actors

Partenaires locaux de mise en œuvre : SOPROP (protection) et FOPAC (moyens de subsistance) ;

Collaboration étroite avec les autorités locales et territoriales : Administration territoriale, Autorités coutumières, Police Nationale (PNC), Forces Armées de RDC (FARDC), Agence Nationale de Renseignements (ANR) ;

Collaboration étroite avec le Réseau de plaidoyer de Masisi Centre ;

Coordination humanitaire : cluster protection et comité provincial interagence à Goma, sous-cluster protection à Masisi, plateformes sécurité (réseau INSO, OCHA) ; contact avec l’équipe d’urgence d’Oxfam.

Budget Current phase Swiss budget CHF   470'000 Swiss disbursement to date CHF   407'729 Total project since first phase Budget inclusive project partner CHF  1'100'000