PROMEL - Programme de Promotion de l’entreprenariat local


Dans le contexte fragile du Niger, avec une économie peu diversifiée et informelle à 60%, le secteur agricole offre des emplois précaires à 85% de la population et constitue 40% du PIB. En exploitant ce potentiel avec l'approche systémique du développement des marchés, la Suisse vise à promouvoir l'entrepreneuriat agricole pour les femmes et les jeunes dans les régions de Dosso et Maradi. Cela contribuera à une croissance économique inclusive, à la cohésion sociale, à la paix et à la stabilité dans ces régions.

Country/region Topic Period Budget
Niger
Agriculture & food security
Employment & economic development
Agricultural services & market
Employment creation
Rural development
01.03.2020 - 30.04.2025
CHF  6’300’000
Background

Au Niger, l'économie est peu diversifiée et 85% de la population dépend de l'agriculture et de l'élevage, qui représentent 40% du produit intérieur brut (PIB). Dans le secteur privé formel, la main-d’œuvre féminine ne représente que 12 % et le taux de chômage des jeunes de 15-29 ans est de 23,7% (Stratégie Nationale de Promotion de l'Entrepreneuriat des Jeunes au Niger-SNPEJ 2020-2029). Le taux de croissance économique est structurellement faible au regard de la croissance démographique du pays (3,9%). Le Niger est l’un des pays le plus jeunes au monde. Cependant les jeunes ont un accès inégal à la terre, aux financements, à l’information, aux marchés, etc. ainsi que les femmes comparativement aux hommes. Leur vulnérabilité est accentuée par les effets néfastes du Changement Climatique (CC), le problème sécuritaire et la crise sanitaire.

Face à ces enjeux pouvant entrainer la déstabilisation sociale, la SNPEJ 2020-2029 a été initiée pour contribuer à la croissance économique inclusive par la création des Micros, Petites et Moyennes Entreprises (MPME). Avec les réformes entreprises par le gouvernement, le Niger a gagné 28 places au classement « doing business » en 2019, (132ème/190) comparé à l’année 2016. Avec sa proximité au terrain, son réseau politique et sa connaissance approfondie des enjeux locaux et régionaux, ainsi qu’avec le partenariat réussi avec Swisscontact et son esprit innovant la Suisse apporte un important valeur ajouté dans cette nouvelle niche de son engagement.  

Objectives Grace à la promotion de l’entreprenariat local dans les chaînes de valeurs agropastorales porteuses et résilientes au climat,  les femmes (à partir de 18 ans) et jeunes (âgés de 18 à 35 ans) dans les régions de Dosso et Maradi bénéficient des emplois et revenus décents ce qui contribue à l’amélioration de leurs conditions économiques et sociale, à une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi qu’à la cohésion sociale.
Target groups

-    Les femmes et jeunes sortants des centres de formation professionnelle des régions de Dosso et de Maradi

-    Les exploitations familiales

-    Les organisations paysannes, sociétés coopératives, entreprises agricoles

-    Les femmes et jeunes entrepreneurs

-    Les start-up formelles et informelles

Medium-term outcomes

-    4’500 femmes et jeunes sont accompagnés dans la production et l’accès aux marchés

-    500 femmes et jeunes sont accompagnés dans la transformation agroalimentaire

-    100 MPME sont devenues plus compétitives

-    1 plateforme digitale est mise en place

-    100 millions de F CFA de crédit sont accordés par les institutions financières

-    200 millions F CFA de préfinancement sont octroyés entre acteurs des chaines de valeurs

-    100 groupes d’épargne et de crédit autogérés sont promus

-    4 plateformes multi acteurs sont soutenues et influencent les réglementations sectorielles

Results

Expected results:  

-    5’000 femmes et jeunes des régions de Dosso et Maradi bénéficent des opportunités d’emploi et de revenus à travers l’entreprenariat agricole

 

-    L’environnement financier et des affaires permet le développement d’un système de marché inclusif autour des chaines de valeurs agricoles porteuses, des MPME, des femmes et des jeunes.


Results from previous phases:  

La phase a permis de recruter un backstopper, avec le mandat d’élaborer l’analyse du contexte de l’entreprenariat agricole au Niger et d’assurer la qualité de cette phase préparatoire. Swisscontact a été retenu par appel d’offre pour la phase préparatoire et la phase 1. Le ProDoc est le principal résultat de cette phase. Il s’est basé sur les différents diagnostics conduits, des ateliers régionaux (Dosso et Maradi) et un atelier national. L’étude d’analyse de contexte faite par le backstopper et les ateliers régionaux avec les acteurs ont permis de retenir le maraichage, le lait, le moringa et l’arachide comme des filières rentables ayant la capacité d’intégrer les femmes et les jeunes.

Les leçons tirées de la phase préparatoire sont :

-    Le manque d'accès des femmes et des jeunes à la terre et au financement les empêche d'être actifs et de développer un savoir-faire dans les secteurs choisis.

-    Potentiel d’optimisation dans la transformation agroalimentaire qui est très rudimentaire en ce moment

-    Existence de centres d’incubation des entreprises qui faciliteront l’accompagnement en parcours entrepreneuriaux des cibles du PROMEL

-    Existence d’une volonté publique de faire évoluer certaines réformes en faveur de l’entrepreneuriat local

-    Régime fiscal peu favorable à la formalisation des entreprises 


Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Development cooperation
Project partners Contract partner
International or foreign NGO
Private sector
Foreign state institution
Swiss Non-profit Organisation
  • Central State of South East
  • Other international or foreign NGO North
  • Foreign private sector South/East
  • Swisscontact


Other partners

-    Mandataire recruté par appel d’offres (Swisscontact)

-    Les ministères sectoriels : Ministère du commerce, de l’industrie et de l’entreprenariat des jeunes (Maison de l’Entreprise, l’Agence Nationale de la Météorologie et de la Normalisation, etc.) ; Ministère des Finances/Secrétariat Exécutif de la Stratégie Nationale de la Finance Inclusive (SE-SNFI) ; Ministère de l’Agriculture/Direction de l’Action Coopérative et de la Promotion des Organismes Ruraux (DAC/POR).

-    Les structures spécialisées (appui aux innovations)

-    Backstopper

Coordination with other projects and actors

-    DDC Niger : PAPI (organisations paysannes, exploitations familiales, accès aux financement) ; PASEFA (foncier, e-agriculture) ; PACT (gouvernance), FOPROR (formation professionnelle rurale), NARIMEY (migration rurale-urbaine, travail décent)

-    Programmes régionaux : Inclusion financière, valorisation des innovations et des produits de la recherche et le PAC/BAO

-    Programmes d’autres PTF : PECEA/ Danemark ; PRODAF/ FIDA ;  NIG/025/ LuxDev 

Budget Current phase Swiss budget CHF    6’300’000 Swiss disbursement to date CHF    1’026’942 Total project since first phase Budget inclusive project partner CHF   25’000’000