Participation des femmes dans le processus de paix, de sécurité et de relèvement au Mali


Au Mali, les crises ont fortement impacté les femmes, mais celles-ci n’ont pas été incluses dans les efforts vers une réconciliation nationale. Le Plan d’Action National sur les femmes, la paix et la sécurité vise à renverser cette tendance. Un soutien à sa mise en œuvre par l’intermédiaire d’ONU Femmes et de Women in Law & Development Africa (WILDAF) favorisera une participation réelle des femmes dans les négociations de paix et la reconstruction post-conflit, le respect de leurs droits, et contribuera à la stabilisation du pays et de la sous-région.

Región/País Tema Período Presupuesto
Mali
Governance
Conflito y fragilidad
Género
Participación democrática y sociedad civil
Prevención de los conflictos
Violencia sexual y de género
15.04.2020 - 31.03.2024
CHF  6’000’000
Contexto Le Mali se trouve dans une crise politique et sécuritaire qui reflète des problèmes structurels et sociétaux de longue date. Face à cette situation, des efforts ont été fournis pour mener un dialogue et construire une paix durable. Les femmes maliennes souffrent particulièrement de cette crise, mais leur participation dans le dialogue à l’issue des combats a été très réduite. Pourtant, la Résolution 1325, adoptée à l’unanimité par le Conseil de Sécurité des Nations Unies (CSNU) impose le respect des droits des femmes et le soutien à leur participation aux négociations de paix et à la reconstruction post-conflit. De plus, la loi malienne (2015/52) promeut le genre dans l'accès aux fonctions nominatives et électives en exigeant un minimum de 30% de femmes à ces postes. Face à cette situation, la Suisse veut soutenir les efforts du Mali dans le cadre de son Plan d’Action National (PAN) 1325 en vue d’une meilleure inclusion des femmes dans les processus de paix, d’une meilleure protection face aux violences et du respect de leurs droits. La Suisse appuiera deux organisations qui travaillent avec le Gouvernement malien pour la mise en œuvre de son PAN : l’une multilatérale (ONU Femmes) et l’autres locale, l’ONG Women in Law & Development Africa (WILDAF). Cette initiative est bâtie sur l’expertise de la Suisse et sa participation active sur la thématique Femmes, Paix et Sécurité (FPS) dans les enceintes onusiennes. Elle renforcera le positionnement international de la Suisse et sa crédibilité en mettant en perspective les messages portés avec les expériences de terrain. Ce soutien s’inscrit également dans la mise en œuvre de son propre plan national 1325 qui intègre des actions en Suisse mais également hors de ses frontières. 
Objetivos Par le biais d’appuis financiers, techniques et politiques, la Suisse contribue au renforcement de la participation des femmes dans le processus de paix, de sécurité et de relèvement au Mali.
Grupos destinarios

Les bénéficiaires de cette action sont en premier lieu les Maliennes et Maliens dans leur ensemble.

Le focus sur les femmes comme partie-prenante ignorée lors des négociations ne doit pas être compris comme une simple mise à l’écart des hommes, mais bien comme une stratégie clairvoyante d’inclusion et d’habilitation (empowerment) d’un groupe jusqu’ici laissé pour compte, à savoir les femmes.

Pour sa part, WILDAF s’adressera en particulier à des réfugiés, des personnes déplacées internes, des jeunes et des femmes proches ou intégrés dans des groupes armés. Une partie des stratégies d’intervention s’adresse à des femmes politiques (élues ou candidates), à des preneuses de décision (comme les cheffes de famille ou les entrepreneuses), mais elles ne sont réalisables qu’en impliquant les hommes et les garçons.

Efectos a medio plazo

-    Les femmes participent activement à la prise de décision concernant la paix et la sécurité, y compris à la mise en œuvre des mécanismes de l’Accord de Paix, aux efforts de médiation, négociation, résolution des conflits à tous les niveaux, leurs priorités sont prises en compte et leurs capacités renforcées.

-    Les femmes sont mieux protégées contre les violations des droits humains, notamment les violences sexuelles et basées sur le genre, et les abus pendant et après le conflit ainsi qu’en temps de paix et ont amélioré leur accès à la justice et aux services de soins.

-    La coordination, l’appropriation, le partage des savoirs et la redevabilité des parties-prenantes à la mise en œuvre de l’Agenda FPS et du PAN de la résolution 1325 qui en découle sont améliorés.

-    La résilience des femmes et jeunes face à l’enrôlement des groupes armés et djihadistes est renforcée par le biais de mesures de cohésion sociale.

Resultados

Resultados previstos:  

-    Les capacités nationales (étatiques et d’autres signataires, les mécanismes de paix, les partis politiques, la société civile, y compris les organisations féminines et de jeunes, les médias) sont renforcées concernant l’Agenda FPS et le PAN; 

-    Les capacités locales et nationales sont renforcées pour la mise en œuvre de la loi 2015/052 promouvant le genre dans les postes officiels nommés et élus dans le secteur paix et sécurité; 

-    Les acteurs locaux et nationaux, y compris les femmes et les jeunes, ont la capacité de renforcer la cohésion sociale, la médiation, la réconciliation, le dialogue et facilitent la (ré)intégration des retournants et des personnes déplacées internes et réfugiées; 

-    La justice étatique et non étatique (y compris la justice transitionnelle) et les services de soins holistiques ont renforcé la capacité de fournir des services aux femmes et aux filles touchées par un conflit, en particulier les victimes de violences sexuelles et sexistes liées au conflit;

-    Élaboration d’un manuel de formation simplifié, sous forme d’un guide des cercles de paix adaptés au contexte malien et traduit dans certaines langues nationales et d’un condensé des textes sur la participation des femmes et des jeunes aux processus de paix, sur le plan national et international ratifiés par le Mali.

-    Identification et mobilisation de 1000 femmes et jeunes sur tout le territoire malien ainsi que dans des camps de réfugiés et de déplacés – comme noyau d’animateurs et relais dans leur communauté de base – à renforcer;

-    Formation des viviers de jeunes imams sur la prévention de l’extrémisme violent et la culture de la paix.


Resultados de las fases anteriores:  

Il s’agit d’une première phase. Les résultats au Mali de la mise en œuvre des deux PAN antérieurs (2012-2014 ; 2015-2017) et de l’élaboration du PAN actuel (2018-2023) ont été réalisés en étroite collaboration avec ONU Femmes et se résument à :

-    Alignement du PAN avec des instruments internationaux, régionaux et la législation nationale ; il est articulé pour soutenir la mise en œuvre de l’Accord de Paix;

-    Intégration des bonnes pratiques d’autres pays; 

-    Contribution importante des organisations de la société civile;

-    Une structure de coordination avec toutes les parties prenantes clés est en place et fonctionnelle;

-    Le Mali a appliqué avec succès presque 50% des activités prévues par le PAN précédent.

WILDAF Mali a pu, grâce à la méthodologie « Cercles de Paix », mobiliser 500 femmes maliennes, issues de toutes les régions du Mali et des camps de réfugiés, dans une dynamique d’artisanes de paix, de traitement du passé, de recherche de la vérité et de guérison de mémoire pour aller vers la réconciliation et le vivre ensemble à partir d’une confiance instaurée entre elles.


Dirección / Officina Federal responsable COSUDE
Crédito Cooperación al desarrollo
Contrapartes del proyecto Contraparte del contrato
ONG internacional o extranjera
Sector privado
Organización de las Naciones Unidas (ONU)
  • Sector privado extranjero Sur/Este
  • United Nations Entity for Gender Equality and the Empowerment of Women


Otras contrapartes

ONU Femmes

WILDAF Mali

Coordinación con otros proyectos y actores Portfolio suisse : notamment les programmes de gouvernance (EMERGE, PEGA, FORCE) et de protection qui travaillent sur l’inclusion sociale ; lien explicite entre les objectifs du PAN suisse et l’appui à la mise en œuvre de son homologue malien ; présence de la Suisse aux réunions du Comité de suivi de l’accord de Paix.
Presupuesto Fase en curso Presupuesto suizo CHF    6’000’000 Presupuesto actual suizo ya emitido CHF    3’803’517