Star – Soutien technique au monde artistique


La pérennisation des emplois dans le secteur de la culture au Mali contribue à la stabilité socio-économique du pays et consolide l’art et la culture comme moteur de transformation de la société. Il s’agit de renforcer les compétences de ces protagonistes sur l’approche entrepreneuriale, de soutenir leurs activités et le lobbying pour un marché intérieur et un statut reconnu des protagonistes de la culture. Le partenaire est une agence malienne d’ingénierie et de production culturelles

Pays/région Thème Période Budget
Mali
Culture / sensibilisation por le développement
Emploi & développement économique
Culture & loisirs
Création d'emplois
01.10.2019 - 31.12.2022
CHF 850'000
Contexte

Le Mali regorge de créations artistiques, tant innovantes que traditionnelles. Plusieurs de ces artistes sont devenus des références sur le plan national comme international. Mais beaucoup d’entre elles/eux peinent à vivre de leurs activités. Les institutions publiques de la culture disposent uniquement de moyens de formation, dont la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

Dans le contexte actuel du Mali, renforcer le monde de la culture c’est aussi ouvrir une porte vers l'échange, la remise en question et la réconciliation.  

Après plusieurs années sous le mandat de Helvetas, le Buco de Bamako a géré directement les dossiers culturels avant de décider, aujourd’hui, de passer la main à un mandataire malien.

Objectifs Le renforcement des capacités entrepreneuriales des actrices et acteurs de l’art et de la culture au Mali contribue à leur indépendance financière, à faire vivre une scène culturelle variée stimulant un dialogue public critique pour une meilleure cohésion sociale
Groupes cibles
  • Les artistes, faisant preuve d’innovation, quelle que soit la catégorie d'art (performance, graphisme, mode, cinéma, musique, conte, design, peinture…) et les autres professionnelles et professionnels de la culture qui contribuent, avec leur projet, au débat public et à la cohésion sociale.
  • Les publics de différentes villes du pays sont les bénéficiaires secondaires. Ces publics seront composés d’élèves et de citoyennes et citoyens lambda.
Effets à moyen terme
  1. Les bénéficiaires / projets sélectionnés ont réussi à diversifier et rendre plus durables leurs ressources
  2. Capacité des protagonistes (50% femmes) culturels retenus à gérer des projets artistiques de façon entrepreneuriale.
  3. Organisation des protagonistes culturels en faveur d’une réorganisation systémique de la culture au Mali.
Résultats

Principaux résultats attendus:  

  1. Soutien financier et renforcement de capacités individualisé de  projets artistiques et culturels et de  festivals.
  2. Diffusion itinérante de certaines de ces œuvres sur une grande partie du territoire.
  3. Création de start-ups de gestion de projets culturels et/ou d’artistes.
  4. Renforcement  des capacités organisationnelles, administratives et managériales d’artistes et/ou groupement d’artistes.
  5. Appui à la création d’un statut de l’artiste et de l’actrice/acteur culturel.
  6. Soutien au développement d’un marché intérieur de la culture.


Principaux résultats antérieurs:   Dans le passé, le soutien de la DDC à de nombreux petits projets culturels a contribué à créer des espaces de dialogue au sein de la société civile, à donner la parole à des groupes de personnes marginalisées et à revaloriser l’image de la Suisse au Mali.  La DDC a toujours apprécié la qualité artistique des projets présentés. Les manques identitifiés pour la pérennisation de ces projets se posent au niveau des capacités administratives et organisationnelles des actrices et acteurs soutenus.


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Secteur privé
  • Sectreur privé étranger Sud/Est


Coordination avec d'autres projets et acteurs Synergies avec les programmes de gouvernance DDC, en particulier ceux en appui aux collectivités territoriales qui sont en charge de la dimension culturelle du développement territorial et les programmes de développement économique et de formation professionnelle et autres programmes à composante culturelle. Le mandataire s’appliquera à dynamiser les synergies entre les actrices et acteurs de l’art et de la culture, dont le Ministère de la culture. La Suisse ne tient pas à initier une coordination des partenaires techniques et financiers (PTF) pour la culture.
Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   850'000 Budget suisse déjà attribué CHF   224'545