Mali

Au Mali, la Suisse s’engage dans la lutte contre la pauvreté et en faveur d’une paix durable. Elle soutient le développement rural et la sécurité alimentaire, la gouvernance et le processus de paix, l’éducation de base et la formation professionnelle. Ces appuis sont mis en œuvre au travers de ses trois instruments de politiques étrangères que sont la coopération au développement, la politique de paix et l’aide humanitaire. La Coopération suisse concentre ses activités dans les régions de Sikasso au Sud, Mopti au Centre et Tombouctou au Nord.

Carte du Mali
© DFAE

Après la crise de 2012, les élections démocratiques marquent en 2013 le retour à l’ordre constitutionnel et permettent la signature d’un accord pour la paix et la réconciliation en juin 2015. Malgré la fin du conflit, les risques d’insécurité persistent et le pays est confronté à de nombreux défis: la paix, la gouvernance, l’éducation, l’emploi des jeunes et la lutte contre la pauvreté. En dépit de ces nombreux défis, le Mali présente une capacité de résilience remarquable. Un fort potentiel agropastoral est à valoriser, le taux de croissance est de 5% (2015), et 65% de la population a moins de 25 ans.

Développement rural et sécurité alimentaire

Mieux produire grâce à de nouvelles infrastructures

Au Mali, plus des deux tiers de la population vit en milieu rural et leurs activités sont à l’origine d’environ un tiers du PIB. Dans ce contexte, la DDC soutient la réalisation d’infrastructures permettant une hausse de la productivité agricole et des revenus:

  • aménagements hydro-agricoles;
  • digues de protection aux abords des lacs;
  • pistes reliant les villes et les campagnes;
  • parcs à bétail.

Ce type de projets a pour objectif de dynamiser les économies des communes rurales.  Depuis 2012, 83 aménagements ruraux dynamisent les économies des communes rurales et en 2015 le revenu des exploitations a augmenté de 17%.

Agriculture et sécurité alimentaire

Éducation de base et formation professionnelle

Des offres adaptées aux défis sociaux

Au Mali, les taux d’accès à l’éducation de base restent très faibles. Environ un million d’enfants maliens âgés de 7 à 12 ans ne vont pas à l’école et la moitié de ceux qui y sont inscrits abandonnent l’école primaire. Dans ce domaine, la DDC se concentre sur l’amélioration de la qualité de l’enseignement et accompagne la gestion décentralisée de l’éducation. Elle promeut également des alternatives éducatives inclusives comme réponse à la crise (50 écoles mobiles, 250 centre avec une stratégie de scolarisation accélérée, formation professionnelle des élèves des écoles coraniques).

Par ailleurs, le faible niveau de qualification de la main d’œuvre constitue un frein au développement. Pour pallier ce problème, la DDC soutient la mise en place de formations adaptées aux besoins du marché du travail en zones urbaine et péri-urbaine.

Éducation de base et formation professionelle

Gouvernance et paix

Responsabiliser les institutions locales

La participation des citoyens et des différents groupes sociaux ainsi que la redevabilité des élus envers les personnes qui les ont mandatés sont des thèmes clefs de la DDC au Mali. La DDC appuie ainsi des programmes de citoyenneté pour permettre à la population de se prononcer sur les affaires publiques.

La DDC participe au renforcement des capacités des élus locaux en matière de gestion administrative et financière. Elle soutient le transfert de ressources vers les régions et la mobilisation des ressources gérées par les collectivités (+25% de recettes fiscales en 2015). La Suisse accompagne également les efforts nationaux en matière de réconciliation nationale et mène des interventions de protection des civils (promotion du Droit humanitaire international).

Plaidoyer et bonne gouvernance

Aide humanitaire et promotion de la paix et de la sécurité

Subvenir aux besoins des populations déplacées


La Suisse contribue aux besoins d’aide humanitaire qui vise à protéger et assister les personnes particulièrement vulnérables qui ont dû fuir le conflit dans le nord du pays: les déplacés internes (39’000 en 2016) et les populations hôtes, ainsi que les réfugiés dans les pays voisins (134’000 début 2016). La Suisse accompagne également le gouvernement malien dans la définition et la mise en œuvre de la Politique Nationale de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle en faveur des plus vulnérables.

Dans le cadre de la crise malienne, la Division Sécurité humaine du DFAE s’investit pour le dialogue de paix et l’aide humanitaire finance des partenaires sur le terrain comme le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le Programme alimentaire mondiale (PAM), ou le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

Prévention des catastrophes, aide d'urgence et reconstruction

Approche et partenaires

La Suisse apporte son soutien au Mali avec la présence simultanée et coordonnée de l’aide humanitaire, de l’aide au développement et de la promotion de la paix et des droits de l’homme. Elle agit tant à l’échelon national que local et collabore étroitement avec les services gouvernementaux et les autorités locales concernés. Ses principaux partenaires sont les suivants:

  • Partenaires suisses: Helvetas-Swiss Intercooperation, Swisscontact
  • Partenaires maliens: ministères, Commissariat à la sécurité alimentaire, autorités régionales, intercollectivités et collectivités territoriales, organisations socio-professionnelles, Centre international d’expertises et de formation (CIEF), Formation Sans Frontières, Croix Rouge, Kéné Conseils
  • Partenaires bilatéraux et multilatéraux: Coopération danoise, LuxDev, Danish Refugee Council, BM, CICR, HCR, PAM, OCHA, UNICEF, FAO, OXFAM, UNESCO, UNHAS (service aérien humanitaire)

Projets actuels

Objet 13 – 20 de 20


Soutien au Dispositif National de Sécurité Alimentaire -PRESA-

01.05.2017 - 30.06.2022

Malgré l’excédent céréalier enregistré depuis plus de 20 ans, le Mali fait face à des crises alimentaires récurrentes qui touchent près du quart de la population. La Suisse soutient le Dispositif National de Sécurité Alimentaire par la combinaison des instruments de l’aide humanitaire et de développement en vue de gérer les crises alimentaires et renforcer la résilience des populations vulnérables. Cet appui contribuera à la stabilité du pays et de la sous-région et a le potentiel de réduire la migration forcée.


Allocation of SDC Funding to WFP Operations in 2017

01.01.2017 - 31.12.2017

In line with the Good Humanitarian Donorship (GHD) principles, Switzerland recognizes the necessity of predictable and flexible funding to respond to changing needs in humanitarian crises. SDC funding to WFP operations allows the World Food Programme (WFP) to respond proactively and to provide immediate food assistance in life-threatening situations.


Programme de développement social en milieu urbain (PDSU)Programme de développement économique local et de sécurité alimentaire à Koutiala

01.01.2016 - 31.12.2019

Le Programme Sigida Kura a permis d’améliorer les capacités de planification et de gestion des 37  collectivités territoriales du cercle de Koutiala qui ont réalisé des infrastructures permettant d’améliorer  la sécurité alimentaire dans le cercle, d’augmenter les revenus des producteurs et de créer plus de 230 emplois permanents. Avec cette dernière phase, la DDC poursuit son accompagnement aux collectivités territoriales qui mettent en place un cadre durable de leur développement économique local.


Programme d’Appui à l’Education non formelle

01.01.2015 - 31.12.2019

Classé 22ème sur 28 pays par l’indice de l’éducation pour tous au niveau africain, le Mali compte plus de 60% d’adultes analphabètes dont les 2/3 sont des femmes et environ 70% des jeunes de 15 à 24 ans ne savent ni lire, ni écrire, selon l’UNESCO. Ce programme permet de former et d’insérer plus de 10'000  jeunes et des adultes. Les résultats des nouvelles approches pédagogiques obtenus par le programme sont partagés au niveau central en vue de leur mise à l’échelle.


Programme d’Appui au Secteur de l’Elevage au Mali – PASEM

01.12.2014 - 31.05.2021

Malgré son importance dans l’économie, l’environnement et les sociétés (agro)pastorales, l’élevage rencontre plusieurs contraintes dont la faible productivité, l’insécurité foncière, la faible organisation des acteurs et une forme de marginalisation sociale des éleveurs. La DDC souhaite valoriser les immenses potentialités de l’élevage en renforçant l’approche chaine de valeurs orientée vers le développement des marchés et des acteurs du secteur privé, favorisant la prise en compte des pauvres, des femmes et des jeunes.


JPO Programme, Volées 2013-2018, Humanitarian Aid HA

01.09.2013 - 31.12.2019

The aim of the programme is to increase Switzerland's presence within the UN system. This measure also meets the more general aim of strengthening the influence and quality of Switzerland's political dialogue with the target agencies. The JPO programme will eventually serve to intensify this political dialogue and increase Switzerland's capacity to monitor the work of agencies through direct contact with the JPOs recruited through this programme.


Programme d’Appui aux Filières Agropastorales de Sikasso – PAFA

01.06.2013 - 30.09.2020

La DDC soutient le Conseil Régional de Sikasso et les partenaires privés locaux dans l’amélioration des conditions cadres pour le développement des filières pomme de terre et lait. Les appuis apportés contribueront à une meilleure organisation des différents segments de ces filières, de la production au marché et à la valorisation locale des produits au profit des petits producteurs et transformateurs. A terme, plus de 360'000 personnes assureront leur sécurité alimentaire et réduiront leur pauvreté.

Objet 13 – 20 de 20