Népal

La Suisse soutient le développement démocratique du nouvel Etat fédéral au Népal. A travers la DDC, elle s’engage pour un développement socio-économique équitable et pour que les hommes et les femmes puissent exercer leurs droits et responsabilités dans les nouvelles structures fédérales.

Carte du Népal
© DFAE

 

Le Népal fait l’objet de profondes transformations démographique, économique et politique. Il connaît une urbanisation très rapide: la proportion d’habitants dans les villes devrait doubler d’ici 2050. En 2015, plusieurs séismes ont secoué le pays et ralentit son économie. La migration de travail, principalement vers les pays du Golfe, est un facteur important qui permet de réduire la pauvreté. Elle reste toutefois dépendante des fluctuations de l’économie régionale. En l’espace de 15 ans, le taux de pauvreté national est passé de 53% à 23% grâce notamment aux transferts de fonds des travailleurs népalais dans les pays du Golfe.

En 2015, le Népal s’est aussi doté d’une nouvelle Constitution fédérale: 753 nouveaux gouvernements locaux et 7 nouvelles provinces ont été créés. Les élections en 2017 ont permis la nomination de milliers de nouveaux élus Népalaises et Népalais de différentes origines sociales et économiques. La création d’une culture politique prenant en compte les besoins de la population reste cependant un défi tout comme le fonctionnement du nouveau système fédéral.

Contributions de la Suisse en matière de développement et de coopération

Construction d’un Etat fédéral

Garantir un développement socio-économique équitable entre les hommes et les femmes 

Par l’intermédiaire de la DDC, la Suisse soutient la création d’espaces de concertation et de participation citoyenne au niveau des municipalités pour la planification des ressources et la gestion de conflits identitaires. Elle appuie également le renforcement des compétences des employés du service public et des élus pour garantir la qualité des services à la population. Elle promeut la participation en particulier des femmes, des groupes discriminés et des travailleurs migrants à exercer leurs droits et leurs responsabilités pour influencer, en leur faveur, le fonctionnement, les politiques et les décisions de l’Etat.

La DDC s’engage aussi pour renforcer le dialogue entre les autorités et la population ainsi que pour l’amélioration de la gestion des finances publiques. Par exemple, la Suisse a joué un rôle clé dans la conception de la nouvelle Constitution en mettant à disposition des experts et sa propre expérience.

Engagement dans des contextes fragiles et prévention des conflits

Réformes de l’Etat et de l’économie

Création d’emplois et de revenus

Soutenir la formation professionnelle, l’amélioration de la production agricole et le développement des infrastructures

La DDC soutient les femmes et les hommes, en particulier ceux issus de groupes défavorisés, à développer des compétences professionnelles qui leur permettent de trouver un emploi et d’augmenter ainsi leurs revenus. Elle vise aussi à encourager la participation de la population népalaise dans la définition des politiques dans le secteur de l’agriculture, de la formation professionnelle et de la construction des infrastructures.

L’amélioration de la qualité de la production à travers des services et conseils aux producteurs et l’amélioration de l’accès aux marchés ruraux et urbains sont aussi des priorités de la DDC. Le développement de compétences professionnelles à travers le modèle d’apprentissage est encouragé, en particulier auprès des jeunes.

Avec l’appui de la DDC, des infrastructures de transport et des systèmes d’irrigation efficaces ont été mises en place, améliorant ainsi la sécurité alimentaire de plus d’un million de népalais, dont 60 % font partie de groupes défavorisés et 42% sont des femmes.

Développement du secteur privé et services financiers / emploi de jeunes

Une migration plus sûre

Réduire les risques liés à la migration

La migration de travail est un pilier important de l'économie népalaise. Chaque année environ 400'000 personnes – dont 60% d’hommes âgés de 18 à 40 ans –  émigrent principalement vers les pays du Golfe. Au Népal, une famille sur deux perçoit des fonds provenant de l’étranger. Ces fonds représentent plus de 25% du PIB népalais.

Depuis 2011, la DDC s’engage au côté du gouvernement dans ses efforts pour promouvoir une migration plus sûre : elle contribue à réduire les risques d’abus et d’exploitation en renforçant les services d’informations et l’accès à une formation continue avant le départ. Les interventions soutiennent en particulier les femmes restées au pays à améliorer leur gestion de l’épargne. La DDC contribue aussi à des services comme l’assistance juridique et l’appui psychologique en cas de besoin. 

Migration

Approche et partenaires

Le programme travaille avec des partenaires de mise en œuvre népalais, suisses et internationaux, notamment des organisations gouvernementales aux niveaux national, provincial et local, des organisations de l’ONU et des institutions financières internationales, des organisations de la société civile et des entités du secteur privé. En matière d’élaboration de politiques et de mise en place de dialogue, la Suisse encourage la formation d’alliances et la mise en place de positions concertées entre les donateurs. Le centre international de mise en valeur intégrée des montagnes (International Centre for Integrated Mountain Development, ICIMOD) est un partenaire important de la DDC.

Projets actuels

Objet 25 – 28 de 28

Nepal Vocational Qualifications System (NVQS)

01.02.2014 - 15.07.2020

In Nepal, 500’000 youths enter the labour market yearly but remain un- or underemployed. The project will support the Ministry of Education to establish a National Vocational Qualifications Framework and a corresponding NVQ Authority to manage it. Learners and workers, especially from disadvantaged groups, will benefit from an improved vocational training qualification and skills certification system, thus increasing their chances for sustainable and decent employment.


Small Irrigation Prorgamme (SIP)

01.02.2014 - 31.12.2019

Incidence of poverty in irrigated areas of Nepal is half that in rain-fed areas and access to irrigation water contributes thus to mitigate poverty. Since the marginal lands are better accessible through small irrigation schemes, reducing poverty of smallholder farmers through small irrigation systems[1] are more effective than medium-sized or large systems. SIP will not only help increase their agricultural productivity but will also enhance the capacity of national and local government so that they can respond to these needs.

[1] Small-scale irrigation, defined by the GoN's irrigation policy as command areas smaller than 25 ha in the hills and mountains and 200 ha in Terai.

 


Nepal Agricultural Markets Development Programme (NAMDP)

01.01.2014 - 31.12.2019

Semi-commercial small farmers, mostly cultivating less than 1 ha and often from disadvantaged groups, face significant hurdles to participate in agricultural product and input markets, thus failing to tap existing potentials to increase their production, farm income and well-being. Complementary to other Swiss projects, NAMDP will focus on market system development to foster market-led and inclusive growth of commercial agriculture, working with the production and marketing actors.


Objet 25 – 28 de 28