Ukraine

La Suisse s’engage en Ukraine pour la cohésion nationale, une gouvernance démocratique inclusive ainsi qu’un développement économique et social durable. Elle y est active dans les secteurs suivants: gouvernance et promotion de la paix, amélioration des soins et prévention des maladies non transmissibles, efficacité énergétique, développement urbain et économique durable. Enfin, elle apporte une aide humanitaire à l’Ukraine sous forme d’intervention directe ou en s’associant à des actions internationales.

Carte de l'Ukraine
© DFAE

L’Ukraine est l’un des plus grands pays d’Europe , mais aussi l’un des plus pauvres. Indépendante depuis 1991, cette ancienne république soviétique traverse une profonde crise. Le conflit qui y a éclaté en 2014 a fait des milliers de morts et 1,5 million de personnes déplacées. Les infrastructures de l’Est du pays, industrialisé, sont détruites en grande partie, la situation humanitaire est préoccupante et le pays subit une crise économique aux conséquences sociales graves. Sur le plan politique, le changement de gouvernement à Kiev et la signature d’un accord d’association avec l’UE devraient cependant permettre de faire progresser les indispensables réformes politiques.

La Suisse entend mener ses interventions de manière neutre et impartiale. Comme formulé dans l’actuelle stratégie de coopération, elle axe son engagement en Ukraine sur le renforcement de la cohésion nationale, de la gouvernance démocratique inclusive et du développement économique et social durable. Cet engagement, déployé dans l’ensemble du pays, se concentre plus spécialement sur les régions touchées par le conflit dès lors que cela s’avère possible et judicieux. Une attention particulière est accordée aux groupes de population pauvres et menacés ainsi qu’aux minorités.

Gouvernance locale et promotion de la paix

Poursuivre sur la voie de la décentralisation

Pour être efficace, une administration doit proposer ses services à tous les citoyens et leur permettre de participer à la vie politique. Tenue à ce principe, la Suisse œuvre depuis longtemps déjà dans les secteurs de la décentralisation et de la gouvernance locale en Ukraine. La réforme de la décentralisation actuellement menée par le gouvernement concerne des thèmes tels que la séparation des pouvoirs, la décentralisation des structures , l’amélioration de l’efficacité et la lutte contre la corruption. La Suisse accompagne et soutient cette réforme à tous les échelons.

Désamorcer le conflit et combler les fossés

Durant sa présidence de l’OSCE, en 2014, la Suisse a lancé différentes initiatives visant à régler le conflit. Soucieuse de s’impliquer avec cohérence, elle continue d’œuvrer en faveur de ces initiatives, notamment du Groupe de contact trilatéral et de la mission spéciale d’observation de l’OSCE.

La Division Sécurité humaine (DSH) du DFAE

  • recourt au dialogue politique pour encourager les relations entre les parties en conflit,
  • rappelle les engagements vis-à-vis des droits de l’homme et du droit international humanitaire et
  • œuvre pour l’association de tous les acteurs concernés aux processus décisionnels importants.

Le traitement du passé s’avère être lui aussi un champ d’action primordial. La Suisse aborde les divergences qui sous-tendent le conflit et veille à ce qu’elles soient atténuées progressivement, de sorte à parvenir à une solution pérenne.

Santé

Après avoir longtemps œuvré avec succès dans le domaine de la santé périnatale, la Suisse donne désormais la priorité au renforcement des services de santé primaire.

Une médecine abordable et accessible

Dans le domaine de la santé, la Suisse soutient les autorités ukrainiennes dans l’élaboration et la réalisation, de réformes des soins médicaux de base visant à fournir des services à des prix abordables et accessibles à tous. Cela vaut en particulier pour les groupes vulnérables, d’où l’attention particulière accordée aux régions du pays qui comptent de nombreuses personnes déplacées et de victimes du conflit.

Prévention des maladies non transmissibles

La prévention des maladies non transmissibles est une autre priorité de la Suisse. Il s’agit, par la promotion d’un mode de vie sain et par la prévention, de faire diminuer le nombre de malades atteints du cancer, du diabète, de maladies cardio-vasculaires et d’affections du système respiratoire.

Santé 

Efficacité énergétique et développement urbain durable

Baisse de la consommation grâce à un développement urbain durable

Dans le domaine énergétique, il faut que l’Ukraine réduise sa dépendance de l’étranger et qu’elle optimise sa consommation. L’engagement de la Suisse en la matière porte sur les deux volets, celui des usagers et celui des fournisseurs. La consommation d’énergie est réduite grâce à l’utilisation de technologies à haut rendement énergétique et à un développement urbain bien conçu.

Une production propre et performante

Du côté des fournisseurs, il s’agit d’assurer un approvisionnement avantageux , fiable et le plus durable possible. Pour cela, la population, les entreprises et l’industrie doivent bénéficier d’un bon accès aux offres de l’Etat qui favorisent l’efficacité énergétique. Une production plus performante consomme moins de ressources, ce qui améliore la qualité de vie de la population.

Développement économique durable

Développement du secteur privé et services financiers

Déjà en récession depuis la crise financière de 2008, l’économie ukrainienne, principalement axée sur l’agriculture et l’industrie lourde, a vu sa situation s’aggraver depuis l’éclatement du conflit, en 2014. Outre les affrontements et leurs conséquences, le développement du pays est entravé par la lourdeur de la bureaucratie, une corruption largement répandue, un manque de diversification, un système financier faible et un processus de modernisation en stagnation.

Promotion du secteur privé, en complément de l’industrie et de l’agriculture

Les petites et moyennes entreprises sont au cœur de l’engagement suisse. L’objectif est de leur faciliter l’accès aux services financiers, d’améliorer le cadre légal et de les former à la gestion d’entreprise. Des produits financiers adaptés sont élaborés en collaboration avec les établissements financiers et un soutien est apporté aux autorités pour les réformes d’envergure qui concernent la législation économique et les conditions-cadres relatives aux investissements. La sortie de crise  passe par un secteur privé fort et ancré dans un contexte global favorable au développement économique.

Aide humanitaire

Soutien à des organisations internationales

Depuis l’éclatement du conflit ukrainien, en 2014, l’Aide humanitaire de la DDC s’engage de part et d’autre de la ligne de contact, dans la région contrôlée par le gouvernement et dans celle qui ne l’est pas. Elle a tout d’abord donné la priorité au soutien à des organisations multilatérales (HCR, PAM, CICR) qui sont présentes de part et d’autre de cette ligne de contact en leur fournissant des ressources financières et humaines.

En 2015, l’Aide humanitaire débloque des moyens supplémentaires pour quatre lignes d’actions humanitaires en faveur des populations dans le besoin.

Aide d’urgence aux plus nécessiteux

L’Aide humanitaire apporte une aide d’urgence aux personnes les plus nécessiteuses. Fournie par l’organisation partenaire « People in Need», cette aide consiste par exemple à réparer des habitations endommagées. Outre le matériel de traitement de l’eau, la Suisse convoie des médicaments et du matériel médical dans la zone non contrôlée par Kiev et des appareils médicaux dans la partie du pays contrôlée par le gouvernement.

Méthode de travail et partenaires

L’engagement suisse est assuré par la DDC, le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), la Division Sécurité humaine (DSH) du DFAE et l’Aide humanitaire de la DDC. La Suisse utilise en outre les moyens dont elle dispose pour gérer les relations extérieures et s’appuie sur sa position au sein d’instances internationales. Notons à ce titre sa présidence de l’OSCE en 2014 et sa collaboration au sein de la troïka qu’elle forme avec la Serbie (présidente en 2015) et avec l’Allemagne (présidente en 2016).

Par ailleurs, la Suisse collabore étroitement avec les autorités sur place, avec d’autres pays donateurs et avec des organisations internationales telles que le Fond monétaire international (FMI). Tous les programmes sont basés sur les principes de bonne gouvernance ainsi que sur ceux de l’égalité des sexes et des différents groupes sociaux et ethniques.

Principaux partenaires de la Suisse en Ukraine:

  • Autorités ukrainiennes à l’échelon national, régional et communal
  • Organisations de la société civile internationale (People in Need, swisspeace) et locale
  • Organisations internationales: Société financière internationale (IFC), Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), Fonds monétaire international (FMI), Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe  (OSCE), Conseil de l’Europe, Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Programme alimentaire mondial (PAM), Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), Organisation mondiale de la santé (OMS), Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA)
  • ONG suisses: Skat, Innovabridge

Projets actuels

Objet 13 – 16 de 16

Supporting the Medical Education Reform in Ukraine

01.05.2017 - 30.11.2022


A profound health reform is underway in Ukraine. The currently ill-prepared medical education system is a fundamental component of it. Training curricula are outdated and teaching staff lack essentials skills, capacities and motivation. This project supports the reform of the medical education system for family doctors and nurses, and the strengthening of competencies of healthcare managers. As a result, significant quality improvements of health care delivered to the population are expected.


Support Reforms and Good Governance in the Health System in Ukraine

01.12.2016 - 30.11.2020

SDC supports the ongoing health reform aiming at tackling the root causes of the poor health status of Ukrainian population. This project leverages and strengthens the impact of a World Bank loan which intends to improve the quality and efficiency of health care services in selected regions.


Multi-Country Investment Climate Program

01.01.2017 - 31.12.2024

The Multi-Country Investment Climate Program (MCICP) supports investment climate reform advisory in a total of 20 SECO partner countries. It is implemented by the International Finance Corporation (IFC), a globally recognized leader in this field.


Crop Receipts Project Ukraine

01.06.2015 - 30.06.2020

The Crop Receipt project facilitates access to finance for small and midsize agri-businesses in Ukraine. Crop receipts essentially are loan agreements between a farmer and a creditor, where the loan is repaid by the future harvest or the proceeds from its sale. Given the vast untapped agriculture potential and its importance for agrarian SME development, the Crop Receipt project is key to facilitate economic inclusion of small and midsize farmers through the provision of growth capital. The project is implemented by the International Finance Corporation (IFC) and was launched in 2015.

Objet 13 – 16 de 16