RNI, Phase unique


Reconnue pour ses actions de promotion de la paix, la Suisse souhaite contribuer à la prévention de la violence dans la région du Lac Tchad. En appuyant la Radio Ndarason Internationale (RNI), la Suisse favorise l’accès à des informations fiables et contribue à offrir un espace d’expression et de dialogue aux habitants de la région. Elle leur permet ainsi une meilleure compréhension des enjeux, socle pour bâtir des solutions locales aux problèmes de gouvernance, de violence et de développement.

Pays/région Thème Période Budget
Tchad
Governance
Conflit & fragilité

Médias & liberté de l’information
Prévention des conflits
01.03.2022 - 29.02.2024
CHF  3’850’000
Contexte Les multiples violences de la région du Lac Tchad fragilisent une région déjà faiblement dotée de services de base tels que l’éducation ou la santé et de perspectives économiques. Les mouvements armés tels que Boko Haram ou l’Etat Islamique instrumentalisent des fractures sociales, politiques et économiques préexistantes. Principalement militaires et sécuritaires, les réponses ne permettent pas de mettre fin à la crise humanitaire et de gouvernance qui touche le Tchad, le Nigéria, le Cameroun et le Niger, avec des répercussions bien au-delà. A problème régional, réponse régionale : La Radio Ndarason Internationale (RNI) donne une voix aux populations et acteurs de la région, favorise l’échange de points de vues et permet la mise en commun d’analyses et de solutions. En les informant et en leur offrant un espace de dialogue, RNI fournit aux populations des outils permettant de mieux résister aux incitations à la violence, de prendre des décisions en connaissance de cause et de participer à des solutions pacifiques pour leurs communautés.
Objectifs Les populations de la région du lac Tchad sont capables de prendre des mesures rationnelles et pacifiques contribuant à la résolution des conflits.
Groupes cibles

7,5 millions d’auditeurs réguliers du bassin du Lac Tchad, et potentiellement 30 millions d’habitants que compte la région. Particulièrement les jeunes, les femmes et autres groupes marginalisés (notamment Boudoumas).

Public cible secondaire : experts, chercheurs, universitaires, journalistes, politiciens, acteurs humanitaires et de développement et autres s’intéressant ou travaillant dans la région.

Effets à moyen terme

·  Les populations du bassin du Lac Tchad comprennent les différents aspects des processus politiques et de paix visant à réduire l’insécurité de la région;

·  Les populations font entendre leur voix et dialoguent avec les décideurs ;

·  Les populations sont capables de repérer les discours manipulateurs et ont accès à des alternatives aux discours violents ;

-    Les capacités des médias locaux à traiter les questions de conflit sont renforcées.

Résultats

Principaux résultats attendus:  

·   Les populations interagissent à l’antenne avec des autorités politiques, militaires, traditionnelles, religieuses sur des enjeux clés (éducation, sécurité, justice, changement climatique…) ;

·   Les auditeur.rices ont connaissance des initiatives, processus de paix et négociations;

·   Les auditeur.rices obtiennent des éléments précis et factuels sur les conflits locaux/nationaux/régionaux et leurs acteurs ;

·   Des programmes thématiques et interactifs explorent divers aspects de l'Islam moderne dans le monde : Islam et conflits, Islam et réconciliation, liberté de religion, femmes et Islam, différentes pratiques islamiques, etc.;

·   Des programmes abordent le processus de désengagement des ex-combattants, comment les communautés peuvent se préparer, quel rôle la réconciliation et la justice peuvent jouer;

·   Des programmes encouragent la réflexion critique autour du journalisme et des médias sociaux ;

-    Renforcement des capacités des autres radios de la région, partage et coproduction de contenu.


Principaux résultats antérieurs:  

·   La diffusion en langues locales permet une proximité avec la population et l’accès à une large audience ;

·   La combinaison d’émissions régionales et ciblées par pays répond à une demande et est novatrice ;

·   Les financements régionaux (non ciblés sur un pays) soutiennent le développement régional de RNI et sa vision de long terme ;

·   La collaboration entre RNI et d’autres radios est clé et doit être renforcée.

Selon les dernières enquêtes (2019 Tchad, 2020 Nigéria – environ 2000 personnes interrogées) :

·   La programmation de RNI aborde les préoccupations des communautés (97%);

·   RNI est perçue comme délivrant des informations fiables (84%) ;

·   Les auditeurs sont moins disposés à accepter l’interprétation du Coran par Boko Haram (96%) ;

-    RNI améliore la participation des populations au développement communautaire (83%).


Direction/office fédéral responsable DDC
Partenaire de projet Partenaire contractuel
ONG internationale ou étrangère


Coordination avec d'autres projets et acteurs Activités de promotion de la paix au Nigéria (DPDH Abuja) ; RAAYI : Appui aux médias du Niger pour une opinion citoyenne (BuCo Niamey) ; Stratégie de Stabilisation régionale du bassin Lac Tchad (RSS) de l’UA ; RESILAC : Redressement Economique et Social Inclusif du Lac Tchad (UE + AfD) ; Activités humanitaires, de développement et de paix soutenues par la Suisse et d’autres acteurs dans la région.
Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF    3’850’000 Budget suisse déjà attribué CHF    1’517’500