Valables le:
Publiés le: 23.03.2020

Les réglementations relatives au nouveau coronavirus (COVID-19) sont en constante évolution. Pour connaître les réglementations actuellement en vigueur aux Comores, référez-vous aux informations fournies par les autorités de l’Union des Comores compétentes. (Chapitre Derniers développements)


Conseils aux voyageurs – Comores

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.

Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

NOUVEAU CORONAVIRUS (COVID-19):

L’Office fédéral de la santé publique OFSP recommande de renoncer aux voyages à l'étranger qui ne sont pas nécessaires. Pour l’instant, cette recommandation ne concerne pas

  • les pays suivants de l'espace Schengen. Allemagne, Autriche, Estonie, Finlande, France, Grèce, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Norvège, Pologne et Suède. Toutefois, en raison de la situation épidémiologique actuelle, l’OFSP conseille de renoncer à tout voyage non urgent à destination des certaines régions de l’Allemagne, d’Autriche, de la France, et d’Italie.*
  • ainsi que les pays suivants: Australie, Bulgarie, Chypre, Corée du Sud, Japon, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Saint-Marin, Thaïlande, Uruguay, Vatican.*

Veuillez trouver la liste détaillée des régions déconseillées dans les quatre pays voisins sur:
OFSP: Liste quarantaine
Tous les autres pays déconseillés peuvent être vus sur: 
OFSP: Informations pour les voyageurs

Indépendamment des recommandations de l’OFSP, des restrictions à l’entrée existent toujours dans de nombreux pays.

L’OFSP a décrété que toute personne entrant en Suisse en provenance des États et zones présentant un risque élevé d’infection doit se mettre en quarantaine durant dix jours. Veuillez consulter la liste de l’OFSP qui sera régulièrement actualisée. *

* L'OFSP fournit des renseignements contraignants sur les recommandations de voyage en rapport avec le Covid-19 et la réglementation suisse en matière de quarantaine.

Observez le Focus nouveau coronavirus (Covid-19)

Avant d'entreprendre un voyage à l'étranger, renseignez-vous auprès des représentations étrangères en Suisse (ambassades et consulats) sur les règles d’entrée applicables et sur les autres mesures visant à limiter la propagation du nouveau coronavirus.
Représentations étrangères en Suisse

Derniers développements

Nouveau coronavirus (COVID-19)

Veuillez prendre note des recommandations du Conseil fédéral et d’autres informations dans le
focus « nouveau coronavirus (COVID-19) ».

Afin d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus (COVID-19), de plus en plus d’états imposent des restrictions d'entrée et de sortie ainsi que des restrictions de voyage à l'intérieur du pays. Les réglementations sont en constante évolution.

Pour connaître les réglementations actuellement en vigueur aux Comores, référez-vous aux informations fournies par les autorités des Comores compétentes et contactez l'ambassade de l’Union des Comores à Paris si vous avez des questions: 20 rue Marbeau, 75116 Paris, Tél. 0033 1 40679054.

Des informations sur les liaisons de transport peuvent être obtenues auprès des entreprises concernées et des agences de voyage.

Prenez en considération les informations et recommandations de
l’Office fédéral de la santé publique

Observez également les informations et recommandations ci-après.

Situation générale

Il est recommandé aux personnes se rendant aux Comores de faire preuve de prudence.

Depuis leur accession à l'indépendance en 1975, les Comores ont subi une succession de coups d'Etat et tentatives de coup d'Etat. La nouvelle Constitution, entrée en vigueur le 30 juillet 2018, régit les rapports fédéraux entre les îles d’Anjouan, de Grande Comore et de Mohéli. Cependant, elle a mené à des tensions politiques entre le président et l'opposition.

Les tensions persistent. Lors des manifestations, des débordements et de violents affrontements avec les forces de sécurité sont possibles. Ainsi, à la mi-octobre 2018, plusieurs personnes ont été tuées ou blessées sur l’île d’Anjouan.

Mi-juillet 2019, plusieurs petites explosions à Anjouan ont provoqué des dégâts matériels. Les circonstances n’ont pas été élucidées.

Dans l’éventualité de troubles ou de barrages routiers, les voyageurs doivent se renseigner sur place quant aux autres possibilités de déplacement ou attendre le cas échéant que la situation se normalise. En cas de barrages, il est très difficile pour l’Ambassade de Suisse à Antananarivo (Madagascar) – voire impossible selon les cas – d’aider les ressortissants suisses à sortir des régions concernées.

Suivez l'évolution de la situation dans les médias avant le départ et pendant votre séjour, et restez en relation avec votre tour-opérateur. Tenez-vous à l'écart des manifestations et de tout rassemblement de foule de tout genre. Conformez-vous aux directives des autorités locales (couvre-feu, etc.).

Le risque d'attentats terroristes ne peut pas être exclu aux Comores non plus. La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme.
Terrorisme et enlèvements

Criminalité

La criminalité accompagnée de violence est plutôt rare. Les voyageurs sont invités à respecter les mesures de prudence usuelles pour éviter d'être victimes de vols à la tire et de pickpockets. Les contrôles de police sont relativement fréquents, également de la part de fonctionnaires de la sécurité en civil. Il est recommandé aux femmes de ne pas voyager seules hors des lieux touristiques.
Les personnes se déplaçant pour affaires doivent se montrer vigilantes: pour les livraisons, il y a lieu de demander un règlement à l'avance ou de solides garanties.

Des actes de piraterie ont été commis à de multiples reprises dans l'océan Indien et de manière ponctuelle dans les eaux des Comores. Consultez les informations spécifiques:
Piraterie maritime

Transports et infrastructures

Le réseau routier est peu développé et l'état des routes est mauvais.

Dans le trafic maritime et aérien, il faut s’attendre à des retards et à des annulations dus aux conditions météorologiques.

Bien souvent, l’entretien des avions pour les vols internes ne correspond pas aux normes européennes et internationales.

Les infrastructures sont insuffisantes. La communication par téléphone mobile est assurée.

Dispositions légales particulières

Il est interdit de photographier des personnes en uniforme, des installations militaires et des bâtiments publics (aéroports, ponts, etc.). Les actes à caractère homosexuel sont punissables. Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont passibles de plusieurs années de prison. La consommation d’alcool sur les places publiques, dans les parcs, etc. est réglementée au niveau communal. Elle est partiellement ou entièrement interdite dans certaines communes. Il est interdit de critiquer le gouvernement. Les conditions de détention sont précaires.

Particularités culturelles

L'islam est la religion d'Etat des Comores. Les touristes sont invités à adapter leur comportement et leur tenue vestimentaire aux usages locaux. Songez également aux règles et prescriptions particulières à observer durant la période du Ramadan. Renseignez-vous dans les guides de voyages, auprès de votre agence ou directement sur place, sur les codes de conduite.

Risques naturels

Des éruptions volcaniques, en particulier celles du volcan Karthala sur l'île de Grande Comore, et des tremblements de terre peuvent survenir à tout moment. Pendant la saison des pluies de novembre à avril, il peut arriver que les îles soient touchées par des cyclones.
Organisation météorologique mondiale (OMM)

Si une catastrophe naturelle devait se produire durant votre séjour, prenez immédiatement contact avec vos proches et suivez les instructions des autorités.

Soins médicaux

En dehors de la capitale, Moroni, située sur l'île de Grande Comore, les soins médicaux de base ne sont pas assurés. Les hôpitaux exigent une garantie financière avant de traiter les patients. En cas de maladie ou de blessure grave, il faut se faire soigner hors du pays.
Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Adresses utiles

Numéro d’urgence de la police: 117

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche (Antananarivo/Madagascar) ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Antananarivo, Madagascar
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Il n'y a pas de représentation des Comores en Suisse. Des informations sur les prescriptions d’entrée (documents d’identité admis, visa etc.) peuvent être obtenues auprès de l'Ambassade des Comores à Paris. Celle-ci peut également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l’importation et l’exportation d’animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.: 20 rue Marbeau, 75116 Paris, Tél. 0033 1 40679054.

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.