Relations bilatérales Suisse–Sierra Leone

La Suisse a fourni une aide humanitaire à la Sierra Leone durant la guerre civile dans les années 1990 et a fait part de son soutien au Tribunal spécial des Nations Unies pour la Sierra Leone dès 2002. Le rééchelonnement de la dette a aussi longtemps été au cœur des relations diplomatiques entre les deux pays.

Points clés des relations diplomatiques

Depuis les années 1960, la Suisse et la Sierra Leone ont conclu plusieurs accords de rééchelonnement de la dette. En 2007, la Suisse a annulé la dette sierra léonienne. En 2004, un protocole a par ailleurs été signé sur les questions migratoires.

Traités bilatéraux

Coopération économique

Les échanges économiques entre la Suisse et la Sierra Leone sont extrêmement modestes. En 2011, les importations suisses, portant sur des produits agricoles et sylvicoles, des produits chimiques et du caoutchouc, se chiffraient à 0,8 million CHF. Sur la même période, les exportations suisses vers la Sierra Leone de produits de l’industrie pharmaceutique, de produits métalliques, de machines et d’appareils ont atteint 1,8 million CHF.

Promotion commerciale (Switzerland Global Enterprise)

Coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation

Les chercheurs et artistes de la Sierra Leonepeuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d'études universitaires de la Confédération

Promotion de la paix et sécurité humaine

La Suisse soutient le Tribunal spécial des Nations Unies pour la Sierra Leone créé en 2002 et chargé de poursuivre les crimes commis durant la guerre civile.

Coopération au développement et aide humanitaire

La Suisse a apporté une aide humanitaire à la Sierra Leone durant la guerre civile entre 1991 et 2002. Elle a ensuite soutenu les efforts de reconstruction.

Les Suissesses et les Suisses en Sierra Leone

En 1920, alors que l’essor économique était à son apogée, une centaine de ressortissants suisses vivaient en Sierra Leone. En 2015, ils étaient 17.

Historique des relations bilatérales

Vers la fin du XIXe siècle, des entreprises suisses se sont implantées en Sierra Leone, attirées par l’essor économique que connaissait le pays, alors colonie britannique. Il s’agissait principalement de sociétés commerciales, d’entreprises du secteur de l’hôtellerie et de petites structures. La crise économique mondiale des années 1930 et l’instabilité politique ont contraint un grand nombre d’entre elles à quitter le pays.

À partir de 1963, Alusuisse devient la clé de voûte de la présence suisse en Sierra Leone, après l’acquisition d’une mine de bauxite dans le pays. La guerre civile qui sévit dans les années 1990 et la vente d’Alusuisse poussent à nouveau les ressortissants suisses au départ.

Dès 1920, la Suisse ouvre à Freetown un consulat qui devient après l’indépendance un consulat général, dirigé par un représentant honoraire.

Le 17 avril 1961, la Suisse reconnaît l’indépendance de la Sierra Leone. L’année suivante, des relations diplomatiques sont établies entre les deux pays.

Entre 1984 et 2007, plusieurs accords de rééchelonnement de la dette et d’annulation de dette ont été signés entre la Suisse et la Sierra Leone.

Entrée dans le Dictionnnaire historique de la Suisse