Recherche d’une solution politique au conflit en Syrie: le conseiller fédéral Ignazio Cassis reçoit l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie Geir Pedersen

Communiqué de presse, 21.10.2019

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis s’est entretenu à Berne avec l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie Geir Pedersen au sujet de la situation en Syrie et des voies possibles pour trouver une solution politique au conflit. Les discussions ont notamment porté sur la situation qui prévaut suite à la récente escalade des violences dans le nord-est du pays ainsi que sur la convocation prochaine du comité constitutionnel syrien à Genève. La Suisse apporte un soutien humanitaire aux personnes qui se trouvent dans une situation humanitaire difficile en Syrie et dans les pays voisins.

Le conseiller fédéral Cassis et Geir Pedersen se serrent la main à Berne. A l'arrière-plan, vous pouvez voir les drapeaux de la Suisse et de l'ONU.
La réunion s'est concentrée sur la situation qui prévaut suite à la récente escalade des violences en Syrie ainsi que sur la convocation prochaine du comité constitutionnel syrien à Genève. © Keystone

Lors de leur rencontre d’aujourd’hui, les deux interlocuteurs se sont dits préoccupés par la situation en Syrie, qui demeure précaire en cette neuvième année de conflit armé, en particulier pour la population civile. Les discussions ont notamment porté sur les récents événements survenus dans le nord-est du pays. «Il s’agit d’une violation du droit international. Il faut espérer que le cessez-le-feu proclamé sera respecté et mis à profit pour négocier une désescalade et une solution politique», a souligné le conseiller fédéral Ignazio Cassis. Il a précisé que pour la Suisse, une solution militaire au conflit n’entrait pas en ligne de compte. C’est dans cette perspective que la Suisse a demandé à plusieurs reprises la fin des combats dans le nord-est de la Syrie et jugé l’intervention de la Turquie contraire au droit international; elle a également appelé les parties à œuvrer à une solution politique par la voie de la négociation.

Annoncé par le secrétaire général de l’ONU António Guterres lors de l’Assemblée générale de l’ONU le mois dernier, le comité constitutionnel syrien doit ouvrir la porte à une telle solution politique selon l’envoyé spécial des Nations unies.

Il est prévu que le comité regroupe 150 délégués syriens et tienne sa première réunion constitutive à Genève à la fin du mois d’octobre . Le comité a pour mandat de formuler une proposition de réforme constitutionnelle.

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a assuré l’envoyé spécial de l’ONU que la Suisse soutiendrait pleinement cette étape en tant que pays hôte. Il avait déjà exprimé clairement cette position fin septembre 2019, lors d’une réunion pour la paix en Syrie organisée dans le cadre de l'Assemblée générale de l’ONU à New York. Mis en place en 2012, le soutien politique, financier et logistique au processus de l’ONU sera poursuivi. À Genève, la Suisse a créé une plateforme (Civil Society Support Room), qui a permis la participation de plus de 400 organisations et individus syriens jusqu’à présent.
En outre, la Suisse a mis à la disposition de l’équipe de M. Pederson un expert qui participe aux travaux visant à clarifier le sort des personnes arrêtées ou portées disparues en Syrie.

Le chef de la diplomatie suisse a réaffirmé que la Confédération maintiendrait non seulement ses activités de promotion de la paix, mais également l’aide humanitaire qu’elle déploie en faveur de la population en détresse, que ce soit en Syrie ou dans les pays voisins. Avec plus de 430 millions de francs débloqués depuis 2011, cet engagement humanitaire est le plus important de l’histoire de la Suisse. La Suisse est également présente sur place via un bureau humanitaire à Damas.
Enfin, la Suisse continuera de se mobiliser pour faire respecter et pour promouvoir le droit international humanitaire, et pour traiter les atteintes au droit international commises en Syrie.


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères