Amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région Boucle du Mouhoun


Le Burkina Faso fait face à des crises de sécurité alimentaire et de malnutrition récurrentes pour des raisons structurelles et conjoncturelles. Ce projet vise à renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN) des personnes vulnérables dans la région Boucle du Mouhoun à travers une approche intégrée et innovatrice. Cet approche combine des interventions en sécurité alimentaire et moyens d’existence, en santé primaire et nutrition communautaire. Le projet s’inscrit dans la nouvelle vision du « programme lait » de la Confédération.

Country/region Topic Period Budget
Burkina Faso
Humanitarian Assistance & DRR
Agriculture & food security
Health

Emergency food assistance
Agricultural development
Basic nutrition
01.10.2018 - 30.09.2021
CHF 1'500'000
Background Le Burkina Faso est soumis à une instabilité nutritionnelle et alimentaire chronique et conjoncturelle. Les provinces Kossi, Sourou et Banwa (région de la boucle du Mouhoun) sont soumises de manière récurrente à des chocs d’origine climatique, environnementale, sociale et économique qui se traduisent au niveau des populations par des taux élevés d’insécurité alimentaire et une prévalence élevée de la malnutrition chronique. La campagne 2017 a été marquée par des attaques de chenilles légionnaires d’automne à tous les stades de développement végétatif des cultures[1].Outre les chenilles, des attaques d’oiseaux granivores ont été signalées dans les régions du Sahel, de l’Est et dans la vallée du Sourou (Boucle du Mouhoun). Les différents évènements ont des répercussions négatives sur les localités concernées. L’analyse de la vulnérabilité alimentaire à travers l’outil Cadre harmonisé de mars 2018 a fait ressortir en phase projetée (juin-août 2018) 14 provinces en phase IPC-2 parmi lesquelles figure la province de Sourou. 
Objectives Renforcer durablement la SAN dans la Boucle du Mouhoun
Target groups

- Les enfants Malnutrition Aigüe Sévère (MAS) et Malnutrition Aigüe Modérée (MAM) pris en charge au sein des structures spécialisées

- Femmes enceintes et femmes allaitantes d’enfant de 0 à 5 ans

- Les ménages agricoles vulnérables

 

Zone de Kossi : 110 villages dans les 10 communes ciblées

Zone de Sourou : 138 villages dans les 8 communes ciblées

Zone de Banwa : +- 50 villages dans le 3 communes ciblées

 

Population totale : 81’270 personnes

Medium-term outcomes

 Les moyens d’existence et le capital de production agro-pastoral des ménages les plus vulnérables sont préservés et reconstitués

Renforcer les capacités des communautés et des institutions locales pour assurer la bonne gouvernance de la SAN

Les communautés affectées par des crises alimentaires et nutritionnelles bénéficient de réponses rapides, coordonnées et adaptées à leurs besoins

Results

Expected results:  

Résultat 1 : Les productions agropastorales et les revenus de ménages sont renforcés pour faire face aux risques alimentaires et participer à la diversification de l’alimentation.

Environ 9 610 ménages:  Les productions céréalières et maraîchères des ménages les plus vulnérables augmentent en moyenne de 20%, passant de 334.7 kg à 401,6 kg.

Au moins 50% des ménages les plus pauvres ont une alimentation diversifiée incluant 7 groupes.

Résultat 2 : Améliorer l'accès des ménages et groupes vulnérables aux services de base pour une meilleure prévention et un traitement adéquat de la malnutrition.

Environ 2 000 ménages: Au moins 20% des enfants de 6-23 mois disposent d’une alimentation incluant au moins 4 groupes.

Au moins 60% des enfants de 0-23 mois sont mis au sein dans l’heure qui suit la naissance.

Résultat 3 : Un mécanisme de veille humanitaire et de réponse aux crises (VHRC) est mis en place pour identifier, alerter et renforcer la réponse aux  crises alimentaire et nutritionnelle dans la zone d’intervention                                                   

Résultat 4 : Renforcer la capacité des institutions locales et des communautés afin d’assurer la bonne gouvernance de la SAN.

Environ : 70% des collectivités territoriales sont favorables à l’intégration des activités d’ANJE dans les Plans Communaux de Développement et les Plans Annuels d’Investissement. 

 

 


Results from previous phases:  

Dans le passé, TdH a été soutenu par le programme d’aide alimentaire de la Confédération à base de produits laitiers. En 2016, ce programme a été soumis à une évaluation qui a montré qu’il est nécessaire d’enclencher un processus de changement pour assurer la pertinence et efficacité du programme. Sous le nouveau programme, la DDC promeut donc une approche plus holistique de combat contre la malnutrition, ainsi qu’un ancrage important dans les stratégies de pays DDC et des politiques nationales en matière de sécurité alimentaire et nutrition. Ce projet s’inscrit donc dans cette nouvelle logique du « programme lait » de la Confédération.

La DDC n’a pas financé ces activités intégrées à présent mais TdH a conduit entre 2013-2016 deux projets SAN dans la province de Sourou.[1] Parmi les principales leçons apprises sont :

  1. L’importance pour un projet de s’intégrer dans une approche programme afin de développer des synergies car cela participe à l’ancrage institutionnel et à la durabilité du projet ;
  2. L’efficacité des jardins nutritionnels et de la promotion de la consommation des produits forestiers non ligneux en termes d’amélioration de la diversité alimentaire et de la situation nutritionnelle des ménages et des enfants ;
  3. L’importance du dispositif de suivi et de supervision formative dans le cadre des actions de nutrition communautaire.   

 


Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Humanitarian aid
Project partners Contract partner
Swiss Non-profit Organisation
  • Terre des Hommes Lausanne


Other partners
Wupakwe (ONG nationale) Partenaire de mise en œuvre 
Coordination with other projects and actors

· Etat du Burkina Faso et ses représentations au niveau fédéral et régional.

· Les Collectivités, les leaders communautaires et religieux, et les Organisations de la Société Civile et Organisations Communautaires de Base clés au niveau communal et cercle.

Les autres projets DDC en nutrition, sécurité alimentaire et développement rural : Morija,  PRACAP et PFNL

Budget Current phase Swiss budget CHF   1'500'000 Swiss disbursement to date CHF   1'400'000