Afghanistan

L’engagement de la Suisse en Afghanistan vise à réduire la pauvreté, la souffrance humaine et les pertes en vies humaines. La Suisse contribue également à promouvoir le respect des droits de l’homme et à améliorer la protection des populations vulnérables. Par son action, elle aide à améliorer les conditions de vie de la population rurale et encourage l’accès à une éducation de base de qualité.

En raison de la situation sécuritaire, le bureau de coopération de la Suisse à Kaboul est fermé temporairement depuis le 15 août 2021. Le personnel suisse et le personnel local du bureau de coopération, avec leurs familles, ont été évacués de Kaboul.

La Suisse reste engagée et examinera comment elle peut répondre aux besoins avec ses contributions et ses programmes dans ces nouvelles conditions. Elle évaluera la situation avec ses partenaires locaux et internationaux et décidera des options et des mesures pour venir en aide à la population locale.

Pour plus d’informations:

Carte de l'Afghanistan
2014 Natural Earth

L’Afghanistan a été le théâtre de plusieurs conflits armés durant les quatre dernières décennies. La longue période de guerres a causé d’immenses souffrances humaines, fragilisé les institutions et entravé le développement économique et social du pays. L’Afghanistan compte aujourd’hui parmi les pays les plus pauvres et les plus fragiles de la planète. D’importants progrès ont néanmoins été réalisés depuis 2001 dans les domaines de la formation, de la santé, du développement rural, de la justice et de la gouvernance. Il est vital de maintenir l’aide internationale apportée au programme de réformes de l’Afghanistan pour préserver les acquis et assurer que l’ensemble de la population afghane puisse bénéficier dans la même mesure des progrès accomplis.

En Afghanistan, la Suisse peut faire valoir ses longues années d’expérience et la qualité des projets mis en œuvre. Elle jouit du niveau de confiance élevé que lui accordent aussi bien le gouvernement que la population. La stratégie de coopération de la Suisse en Afghanistan pour la période 2019-2022 a pour but de réduire la pauvreté, la souffrance humaine et les pertes en vies humaines. Elle promeut une société pacifique dotée d'institutions efficaces et inclusives, fondées sur l'état de droit et axées sur la satisfaction des besoins de la population. Les activités de la Suisse se concentrent sur trois domaines étroitement liés: 1) État de droit et protection 2) Agriculture et gestion des ressources naturelles 3) Éducation de base.

État de droit et protection

La Suisse œuvre à la protection et à la promotion des droits de l’homme. Elle soutient la Commission nationale des droits de l’homme et les organisations de la société civile actives dans ce secteur. Elle contribue également à renforcer la confiance entre la population et le gouvernement afghan en facilitant l’accès à la justice pour les femmes et les hommes et en soutenant les réformes institutionnelles du système judiciaire. La Suisse s’est notamment engagée en faveur de la création, dans seize provinces, de tribunaux spécialisés dans la jurisprudence relative aux cas de violence contre les femmes. Elle fournit en outre une aide de survie à la population par l’intermédiaire des principales organisations humanitaires du pays. Sur le plan politique, les efforts de la Suisse visent à renforcer la protection des personnes déplacées et des migrants de retour au pays et à faciliter leur réinsertion à long terme, ainsi qu’à améliorer l’accès à l’aide humanitaire pour les populations dans le besoin. 

Agriculture et gestion des ressources naturelles

La Suisse aide les familles de petits exploitants vivant dans les régions isolées et montagneuses à accroître leur productivité et à gérer leurs ressources naturelles de façon durable. Les femmes sont associées aux activités dans la mesure où les circonstances le permettent eu égard à l’environnement parfois extrêmement conservateur. Les répercussions possibles des dangers naturels et du changement climatique sont également prises en compte et atténuées par des mesures appropriées. La Suisse intervient le plus souvent de manière indirecte en favorisant le renforcement des services publics de l’État afghan en faveur des petits exploitants. Elle soutient en outre le Programme alimentaire mondial qui fournit une aide alimentaire aux populations et encourage la constitution d’avoirs.

Agriculture et sécurité alimentaire

Éducation de base

L’éducation de base joue un rôle déterminant dans le développement économique et social de la collectivité. La Suisse se mobilise en faveur de l’amélioration de l’accès à une éducation de base de qualité pour tous. Les collectivités concernées sont en outre étroitement associées au fonctionnement des écoles. Dans le cadre du dialogue avec les parents, les enseignants et les communautés villageoises, le gouvernement local applique les mesures favorisant un environnement d’apprentissage sûr et stimulant. La Suisse participe en outre au renforcement des autorités de surveillance du système éducatif, notamment par le biais de services de conseil et d’assistance aux écoles et au personnel enseignant visant à améliorer la qualité de l’éducation de base. Les enfants victimes du conflit bénéficient de mesures humanitaires spécifiques qui leur permettent d’accéder à l’éducation dans un environnement sûr.

Éducation de base et formation professionnelle

Approche et partenaires

La coopération au développement et l’aide humanitaire de la Suisse en Afghanistan sont complémentaires. La coopération au développement met l’accent sur les défis structurels alors que l’aide humanitaire intervient en situation de crise. Les partenaires de mise en œuvre sont les institutions de l’ONU ainsi que les organisations non gouvernementales afghanes, suisses et internationales.