Régions de montagne – développement durable et adaptation au changement climatique

Des alpinistes sur une montagne de la cordillère de Vilcanota, au Pérou.
La DDC se mobilise en faveur des régions de montagne. Par exemple, au Pérou, elle aide les populations de montagne à s’adapter au changement climatique. © OFEV

Les montagnes représentent l’habitat d’un cinquième de la population mondiale ainsi que le réservoir d’eau de la moitié de l’humanité. Les régions de montagne sont particulièrement touchées par les conséquences du changement climatique. C’est pourquoi la Suisse se mobilise en faveur du développement durable des régions de montagne en tenant compte du changement climatique. À cet effet, la DDC travaille en étroite collaboration avec différents partenaires à l’échelle nationale et internationale.

Priorités de la DDC

De par sa topographie, la Suisse a une grande expérience des défis liés au développement durable des régions de montagne, mais aussi des clés permettant de libérer leur potentiel. Dans ce domaine, la DDC privilégie trois grands axes d’intervention:

  • soutenir des initiatives et des projets favorisant le développement durable des zones de montagne afin d’améliorer les conditions de vie des populations et de renforcer leur résilience face au changement climatique;
  • accroître le soutien aux régions de montagne pour tenir compte de leur vulnérabilité et de l’importance vitale de leurs écosystèmes pour l’humanité et mieux intégrer ce soutien aux processus globaux tels que l’Agenda 2030 pour le développement durable;
  • promouvoir le développement du savoir, le dialogue et les échanges d’informations et d’expériences entre les différents acteurs, à tous les niveaux.

Par exemple, au Népal, la Suisse se mobilise depuis plus de 50 ans pour améliorer les conditions de vie des populations de montagne démunies en contribuant à l’aménagement et au développement d’infrastructures. Elle a apporté son soutien à la construction ou à la rénovation de près de 500 km de routes et de plus de 5000 ponts suspendus.

Au Pérou, la DDC intervient dans le cadre d’un projet visant à réduire la vulnérabilité de la population des Andes aux effets du changement climatique. Pour assurer sa subsistance, cette dernière est principalement tributaire d’une agriculture à petite échelle, qui est particulièrement touchée par les conséquences de l’altération du climat. Afin d’en atténuer les incidences négatives pour la population locale, la DDC mise sur des mesures d’adaptation concrètes.

Au moyen d’un programme global en faveur du développement des régions de montagne, la DDC apporte son soutien à d’importants centres régionaux opérant dans différentes parties du monde, notamment dans les Andes, en Afrique, dans le Caucase ou encore dans l’Hindou Kouch-Himalaya. En leur qualité de pôles de compétences régionaux, ils contribuent au dialogue politique dans le contexte du développement des zones de montagne. Ces centres transforment les connaissances en mesures concrètes au profit du développement durable des régions de montagne. Par ailleurs, la DDC aide ces centres à se connecter à des réseaux globaux pour partager le savoir acquis au niveau régional avec d’autres régions du monde, qui peuvent ainsi en profiter sans attendre et à peu de frais.

Contexte

Les montagnes représentent l’habitat d’un cinquième de la population mondiale ainsi que le réservoir d’eau de la moitié de l’humanité. Le développement durable des régions de montagne vise à permettre à la génération actuelle d’utiliser les ressources naturelles de manière rationnelle tout en préservant les écosystèmes de montagne pour les générations futures.  

En 1992 déjà, la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement avait reconnu l’importance globale des montagnes en tant qu’écosystèmes fragiles. Cette position a été réaffirmée en 2012 lors de la Conférence Rio+20 de l’ONU. La protection des régions de montagne est d’ailleurs l’un des objectifs qui figurent à l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Les écosystèmes de montagne sont extrêmement variés, mais aussi particulièrement sensibles aux effets du changement climatique, des catastrophes naturelles, de l’activité industrielle, des migrations (surtout l’émigration) et du tourisme de masse. Ces phénomènes menacent souvent des régions de montagne tout entières, mettant ainsi en péril les moyens de subsistance de nombreuses personnes. Si les populations les plus touchées sont celles qui dépendent directement de l’eau, des terres ainsi que de la faune et de la flore dans les zones de montagne, celles qui vivent en aval sont elles aussi tributaires de la santé des écosystèmes de montagne, par exemple pour leur approvisionnement en eau: la moitié environ de la population mondiale dépend de ressources en eau provenant de zones montagneuses.

La fonte des glaciers causée par le réchauffement climatique viendra aggraver les problèmes de pénurie d’eau à moyen et long termes. La DDC apporte son soutien à différents projets scientifiques dans les Andes, dans l’Himalaya et en Asie centrale qui sont consacrés au recul des glaciers et à ses conséquences dans des régions partenaires de première importance. La Suisse est elle aussi très directement touchée par la fonte des glaciers et peut donc partager ses propres expériences en matière d’observation du phénomène et de ses retombées sur le régime hydrologique. En contribuant à la formation de glaciologues dans les pays partenaires, elle transmet son savoir et aide donc ces pays à s’adapter au changement climatique. La Suisse est très écoutée dans la discussion scientifique sur le changement climatique et elle sait faire valoir sa position dans le dialogue politique à l’échelle internationale.

Faits et chiffres

  • 24 % de la surface de la terre est recouverte de montagnes. Réparties sur 120 pays, ces régions montagneuses sont habitées par 12% de la population mondiale. 
  • 281 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, soit un tiers de tous ceux qui existent dans le monde, se situent entièrement ou au moins en partie dans des régions de montagne. Par exemple les vestiges de la cité inca de Machu Picchu au Pérou, qui datent du XVe siècle. 
  • Les régions de montagne accueillent 15 à 20% de toutes les activités touristiques dans le monde, ce qui représente un chiffre d’affaires compris entre 70 et 90 milliards de dollars.
  • Écosystèmes menacés: les zones montagneuses recèlent environ un tiers de toutes les espèces végétales. On y trouve aussi la moitié des zones les plus importantes pour la biodiversité à l’échelle mondiale. 
  • Biodiversité: sur les vingt espèces végétales qui constituent 80% de la base alimentaire mondiale, six sont originaires des zones de montagne. La pomme de terre est originaire des Andes, où l’on en cultive près de 200 espèces locales. On y produit aussi des milliers de sortes de quinoa. La culture du maïs prend ses origines dans la Sierra Madre, au Mexique, celle du millet sur les hauts plateaux d’Éthiopie. Dans les montagnes népalaises, les villageois cultivent environ 2000 sortes de riz différentes.
  • Recul des glaciers: dans la Cordillera Blanca, qui est une partie des Andes péruviennes, on compte 755 glaciers d’une superficie totale de 528 km2. Depuis le premier recensement des glaciers péruviens dans les années 1970, cette superficie a diminué d’à peu près 27%. 
  • Les grandes villes situées en altitude: les habitants des régions de montagne ne vivent pas tous dans des villages isolés, mais aussi dans de grands centres urbains. Katmandou (Népal) compte quelque 3,4 millions d’habitants, Quito (Équateur) 2,7 millions. Située à 3 640 m d’altitude, La Paz (Bolivie) est la capitale la plus haute du monde avec une population avoisinant 900 000 personnes. 
  • Recul des glaciers en Suisse: au cours des dix dernières années, les glaciers suisses ont perdu un cinquième de leur superficie. Durant l’année hydrologique 2017/18, on estime que les quelque 1 500 glaciers recensés sur le territoire suisse ont perdu environ 1 400 millions de mètres cubes de glace. En 2018, ils ont donc perdu plus de 2,5% de leur volume.

Documents

Projets actuels

Objet 1 – 12 de 105

Promoting efficient, affordable and clean cooling for everyone (PEACCE)

01.08.2024 - 31.07.2028

The Promoting Efficient, Affordable and Clean Cooling for Everyone (PEACCE) project contributes to mobilising global support and political will for scaling up sustainable cooling solutions in sub-Saharan Africa by supporting the Sustainable Cooling programme of the Sustainable Energy for All organisation. With its support, Switzerland aims to leverage its experience in passive cooling and nature-based cooling solutions both within sub-Saharan Africa and globally.


Armenia: Early Recovery after Floods 2024 (Direct Action)

08.07.2024 - 31.12.2025

Heavy rainfall in May 2024 led to flooding in Northern Armenia, four casualties, temporary displacement of 2’400 persons and considerable damage on public and private infrastructure. A Rapid Response Team of Swiss Humanitarian Aid Unit (SHA) assessed structural engineering (bridges, roads) damages. Based on that assessment, the proposed SHA Direct Action supports early recovery efforts in Armenia with pedestrian bridges, an event analysis and engineering advice.


Responsible Business Fund Plus (RBF+)

01.07.2024 - 30.06.2028

Myanmar’s post-coup conflict escalation and economic turmoil has led to financial and economic instability and destabilised the agrifood industry. Also, extreme weather and climate change further impact farmers and agricultural processors. The Responsible Business Fund Plus project aims to support agrifood businesses while reducing their environmental impact and thus deepening Switzerland's commitment to private sector engagement and an inclusive green economy.


Climate Services for a Resilient Albania (ALBAdapt)

01.06.2024 - 31.12.2030

The project will increase Albania’s adaptive capacity and climate resilience through the effective generation and use of climate information and services. It will develop an innovative Multi Hazard Impact Based Early Warning System in line with international standards. The MeteoSwiss expertise will be of added value in leveraging the Green Climate Fund engagement and complementing the SECO contribution to this large strategic project.


Building Damage Assessment in Albania

01.04.2024 - 31.12.2027

The devastating earthquake in 2019 revealed that Albania has a weak policy and institutional framework and low public awareness on building damage assessment. The Swiss project will support Albania in strengthening its disaster risk management institutions at national and municipal level to provide sustainable and effective building damage assessment services, leading to safer living conditions and a more disaster resilient business environment.


8th Global Platform for Disaster Risk Reduction, Geneva, June 2025

01.03.2024 - 31.12.2025

The Global Platform for Disaster Risk Reduction is the most important international conference to discuss progress in the implementation of the Sendai Framework for DRR. The eighth session of the Global Platform will be hosted by Switzerland in Geneva in June 2025. It will review advances in the realisation of the calls to action made in 2023 by the United Nations General Assembly on the midterm review of the Sendai Framework and will be key for the identification and support of measures to accelerate DRR implementation and improve coherence with the Agenda 2030 and the Paris Agreement.


Addressing Climate and El Niño-related Risks in Southeast Asia

01.02.2024 - 31.07.2025

Through an innovative partnership with the Asian Disaster Preparedness Centre (ADPC) and Geoneon, the SDC will support the creation of high-quality geospatial data products to support riskinformed and climate-smart decision-making in development cooperation and DRM in priority subnational areas in Lao PDR and Indonesia, contributing to and complementing efforts under the SERVIR Southeast Asia project implemented by ADPC and supported by USAID and NASA.


Climate & Socially Resilient Livelihoods’ Support (CSRLS)

01.02.2024 - 30.04.2028

The climatic challenges exacerbate Afghanistan's already fragile socio-economic condition. The project by the Afghan NGO, The Liaison Office, aims to sustainably improve lives and livelihoods of the poorest households in selected provinces by strengthening the natural resource base, climate change resilient and diversified livelihoods, relationships within and between communities, as well as joint climate action.


Green Climate Fund Core Contribution 2024-2027

01.01.2024 - 31.12.2027

Designed as an operating entity of the United Nations Framework Convention on Climate Change (UNFCCC)’s financial mechanism, the Green Climate Fund (GCF) is the largest multilateral climate fund financing exclusively climate mitigation and adaptation projects in developing countries. Switzerland advocates in the GCF governing board for high impact climate projects with maximum development cobenefits, social inclusion and conflict-sensitivity.  


EmPower II: Women for Climate Resilient Societies

01.12.2023 - 31.12.2025

With EmPower II, SDC contributes to a SIDA-funded project of UN-Women and UNEP promoting  climate-resilient development for women and other marginalized groups. SDC’s support enables disaggregated data products for gender-responsive DRR and climate strategies and enhances capacities on the subnational level among policy-makers and CSOs. SDC’s support also facilitates financial access and literacy on renewable energy in Cambodia, Bangladesh and Indonesia.


IND: BeCool single phase

01.12.2023 - 30.11.2028

BeCool aims to improve access to cooling through passive measures in buildings in urban India to reduce the impact of heatwaves on human health and productivity, while decreasing energy requirements, costs and greenhouse gas emissions linked to active cooling. The mitigation and adaptation aspects will be addressed through heat mapping, availability of financing mechanisms and capacity building to strengthen implementation in collaboration with the government and private sector.


GLO: Adaptation to CC in mountains

01.12.2023 - 31.01.2028

Mountain societies and ecosystems are particularly vulnerable to climate change and targeted adaptation measures are needed to increase their resilience. Building on SDC’s extensive expertise and experience as a leading player in the field, the programme will inform decision makers and practitioners about climate change impacts and adaptation solutions in mountains and support concerted cross-border collaboration in major mountain regions worldwide to advance adaptation policy, planning and implementation. 

Objet 1 – 12 de 105