Adaptation au changement climatique: anticiper les conséquences du réchauffement de la planète

Une femme s’agenouille devant une plante pour en récolter les fruits.
La DDC aide les populations à s’adapter aux conséquences du changement climatique. © Neil Palmer (Flickr/CIAT)

Les effets du changement climatique affectent tout particulièrement les habitants des pays en développement. C’est pourquoi la DDC aide les populations exposées et vulnérables des pays partenaires à améliorer leurs conditions de vie et de subsistance. L’objectif est de permettre à ces personnes d’anticiper les conséquences à long terme de l’évolution du climat et de se préparer à d’éventuels événements graves.

En point de mire de la DDC

La DDC veut promouvoir un développement qui intègre les conséquences présentes et futures du changement climatique. Cette démarche vise avant tout à atténuer les effets négatifs de ces bouleversements pour les populations concernées et à les aider à s’adapter à ces changements. Une gestion pérenne des sols, de l’eau et des forêts est indispensable si l’on veut parvenir à limiter les conséquences souvent dramatiques de ces changements durables, parfois insidieux, et prévenir les phénomènes climatiques extrêmes auxquels on assiste de plus en plus fréquemment, comme la sécheresse et les inondations. La DDC intervient auprès des pays partenaires dans trois domaines principaux: 

  1. Promotion de mesures et de stratégies d’adaptation concrètes

    Exemple: en soutenant deux programmes d’adaptation au changement climatique, l’un au Pérou (PACC) et l’autre dans l’Himalaya indien (IIHCAP), la DDC contribue à l’amélioration des conditions de vie des communautés de montagne. La Suisse et d’autres pays mettent leur expertise à disposition pour aider les populations concernées ainsi que des institutions publiques et privées à mettre au point des mesures d’adaptation dans les domaines de l’eau, de la sécurité alimentaire et de la réduction de risques de catastrophes naturelles.

  2. Bases de données pour élaborer des stratégies climatiques

    Exemple: le projet Capacity Building and Twinning for Climate Observing Systems (CATCOS) aide les pays en développement d’Amérique du Sud, d’Afrique et d’Asie à collecter des données pertinentes sur le climat, qui serviront ensuite à élaborer les stratégies et les mesures nécessaires.

  3. Processus nationaux de planification de l’adaptation au changement climatique

    Exemple: dans les pays partenaires intéressés, notamment en Chine, la DDC soutient l’élaboration de stratégies nationales d’adaptation au changement climatique (National Adaptation Planning Processes, NAPs), afin de permettre à ces pays de développer des solutions intégrées et coordonnées.

Contexte

Le changement climatique touche la planète tout entière. Cependant, les impacts locaux varient fortement en raison des conditions sociales et économiques très différentes d’un endroit à l’autre. Les populations défavorisées sur le plan social et économique sont les plus touchées. Dans les pays du Sud, surtout, le changement climatique aggrave la pauvreté, la faim et les conflits. La DDC s’efforce donc de promouvoir un développement qui soit compatible, sur le long terme, avec le climat.

Les populations habitant dans les régions côtières voient monter le niveau des mers. Dans le même temps, celles vivant dans les zones sèches ou désertiques souffrent de plus en plus du manque d’eau. Dans les régions de montagne, les phénomènes d’inondations et de coulées de boue se produisent de plus en plus souvent. Il importe donc de protéger particulièrement les conditions de vie et de subsistance des habitants de ces régions.

Vulnérabilité et capacité d’adaptation

La planification et la mise en œuvre de mesures en faveur du climat requièrent des compétences techniques, des moyens financiers, et l’engagement de responsables politiques – autant de paramètres qui font souvent défaut dans les pays en développement. Pourtant, grâce à des actions ciblées, il est possible de réduire les risques climatiques et de préserver, voire d’améliorer, les conditions d’existence de la population. Au Pérou et en Inde, par exemple, des prévisions météorologiques saisonnières ont permis à de petits paysans de mieux planifier les dates des semences et de récolte, et d’améliorer ainsi considérablement leurs rendements.

Liens

Documents

Projets actuels

Aucun résultat trouvé