Appui à la transition au Tchad


Forte de sa crédibilité en matière de gouvernance et de promotion de l’état de droit, la Suisse s’engage au côté des partenaires du Tchad pour l’appuyer dans une transition politique pacifique et inclusive vers un nouveau cadre constitutionnel propice au développement grâce à l’établissement d’institutions représentatives, responsables et redevables par le financement d’actions concertées. Elle appuie des initiatives spécifiques à l’objectif suisse de promotion de l’équilibre entre sécurité et développement.

Pays/région Thème Période Budget
Tchad
Governance
Conflit & fragilité

Élections
Participation démocratique et société civile
Prévention des conflits
01.05.2022 - 30.04.2024
CHF  4’300’000
Contexte La transition politique au Tchad se déroule depuis avril 2021 dans des conditions difficiles mais plus favorables que les scenarios envisagés. Elle présente une opportunité de doter le Tchad d’institutions plus à même de répondre aux défis auxquels fait face le pays en termes de gouvernance, de développement et de résilience aux nombreuses crises (climatiques, sécuritaires et sanitaires) qui le frappent. Dans ces conditions, la réalisation d’un programme de transition conforme aux engagements pris par les autorités provisoires à la suite du décès du Président Déby est fondamentale pour amplifier et pérenniser les résultats et les dividendes des politiques de développement au Tchad et des acquis de la coopération intenationale. 2ème bailleur bilatéral au Tchad, la Suisse a été conviée parmi les cinq pays du groupe de soutien à la transition. L’engagement dans l’appui au processus de transition constitue une base pour la définition et l’amorçage du programme de coopération suisse 2023-26 au Tchad.
Objectifs Les autorités de la transition disposent des moyens et compétences pour doter le Tchad d’institutions représentatives, responsables et redevables propices à la co-existence pacifique et au développement pour les hommes et les femmes, notamment les plus vulnérables.
Groupes cibles

Les 8 Millions d’électeurs tchadiens qui seront appelés aux urnes à l’issue du processus de transition.

Les autorités de transition, Gouvernement de transition, Conseil National de transition, CODNI, et participants au Dialogue national inclusif.

Les rédacteurs de la constitution et les autorités de gestion du processus électoral.

Effets à moyen terme

·       Un nouveau contrat social est accepté par le peuple et facilité par le dialogue national, l’élaboration de la constitution et le processus électoral.

·       Le processus de transition est sécurisé.

·       La légitimité et la confiance dans le dialogue national et les organes/processus constitutionnels sont renforcées.

·     La Suisse fait entendre sa voix en faveur d’une approche orientée sur les besoins et attentes des tchadien.nes.

Résultats

Principaux résultats attendus:  

·       Participation de la population à un dialogue national transparent, inclusif et crédible - Ne laisser personne de côté.

·       Les institutions clés chargées d’orienter les processus d’élaboration de la Constitution ont les capacités techniques et opérationnelles de s’acquitter de leurs rôles mandatés.

·       Organisation sûre et crédible d'événements électoraux clés pour soutenir le processus de transition.

·       Participation de l’opposition armée et des ex-combattants au processus de transition.

·       Les Tchadiens (femmes, hommes, jeunes, personnes âgées, ruraux, urbains, diaspora) sont sensibilisés et habilités à s'engager de manière significative dans le dialogue, les processus constitutionnels et les élections.

·       Les partenaires sont engagés et coordonnés pour soutenir le dialogue, les processus d'élaboration de la constitution et les élections.

·       La participation de la Suisse à la conduite du Basket Fund lui permet d’influer sur le dialogue politique

·        Des actions ciblées sont réalisées et permettent à la Suisse de faire valoir ses positions dans la conduite de la transition.


Principaux résultats antérieurs:  

·   Les processus de transition politique au Tchad ont toujours été chaotiques ou violents. La transition actuelle, née d’un événement traumatique et violent, laisse toutefois entrevoir une possibilité de processus redevable et durable.

·   Les douze premiers mois de la transition ont permis à la Suisse de participer activement au dialogue politique et de contribuer à la mise en place du mécanisme maintenant proposé pour la réalisation du projet.

·    La participation de la Suisse aux efforts de coordination des partenaires du Tchad permet de promouvoir un agenda de développement et des principes forts tels que LNOB dans un contexte où les préoccupations sécuritaires dominent.


Direction/office fédéral responsable DDC
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Organisme des Nations Unies (ONU)
  • Programme des Nations Unies pour le développement
  • Programme des Nations Unies pour le Développement ONGs, OSCs, Consultants


Coordination avec d'autres projets et acteurs Activités humanitaires, de développement et de paix soutenues par la Suisse et d’autres acteurs dans la région, inclus Appui à la radio Ndarason et Appui au plan d’action national 1325 (Femmes, Paix, Sécurité). A terme collaboration avec l’envoyé.e spécial.e du CF pour le Sahel. 
Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF    4’300’000 Budget suisse déjà attribué CHF    0