Relations bilatérales Suisse–Irak

Les relations bilatérales entre la Suisse et l’Irak sont bonnes et se sont intensifiées ces dernières années. La Suisse met l’accent sur les questions de migration et de promotion de la paix. Avec diverses coopérations notamment dans le domaine humanitaire, la Suisse soutient la stabilisation du pays et le maintien d’une paix durable.

Stratégie MENA

Le 14 octobre 2020, le Conseil fédéral a adopté une stratégie spécifique pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (Stratégie MENA) pour la période 2021-2024. Celle-ci définit cinq priorités thématiques: paix, sécurité et droits de l’homme; migration et protection des personnes en détresse; développement durable; économie, finances et sciences; numérisation et nouvelles technologies.

Ces priorités sont pondérées différemment selon les régions et les pays. Au Proche-Orient, les trois domaines thématiques prioritaires pour la Suisse sont les suivants : conflits armés ou politiques, développement économique et gouvernance. Par ailleurs, la Suisse se mobilise en faveur des nouvelles générations en encourageant le développement de la formation professionnelle et en favorisant, ce faisant, leur accès au marché du travail. 

Stratégie pour la région MENA

Banque de données des traités internationaux

Priorités de la Suisse en Irak

La stratégie MENA identifie les priorités suivantes pour la Suisse en Irak:

  1. Paix, sécurité et droits de l’homme; 
  2. Migration et protection des personnes en détresse;
  3. Développement durable.

1. Paix, sécurité et droits de l’homme

La Suisse met l’accent sur la promotion du dialogue ainsi que le traitement du passé, l’état de droit et les droits de l’homme.

2. Migration et protection des personnes en détresse

Le retour et la réintégration des requérants d’asile déboutés sont au premier plan des préoccupations. Les relations bilatérales dans le domaine migratoire doivent être approfondies et formalisées avec l’Irak. La Suisse cherche à s’assurer que les besoins fondamentaux des déplacés internes soient satisfaits.

L’aide humanitaire de la Suisse en Irak est mise en œuvre dans le cadre du programme de coopération Moyen-Orient 2019-2022. L'objectif général de ce programme est de contribuer à la protection des personnes vulnérables et touchées par le conflit, de sauver et de reconstruire des vies, de réduire la fragilité, de prévenir et de transformer les conflits violents et de générer des perspectives de développement, de promouvoir la bonne gouvernance et de protéger et promouvoir les droits de l'homme, le droit des réfugiés ainsi que le respect du droit international humanitaire. Pour atteindre ces objectifs, l’aide humanitaire de la Suisse se concentre sur deux domaines d'intervention en Irak : Protection et Eau/Assainissement. 

Coopération au développement et aide humanitaire

3. Développement durable

Dans le cadre d’un dialogue actif avec le gouvernement, la Suisse se mobilise pour améliorer les conditions économiques.

Autres domaines de coopération

Économie, finances et sciences

Après la première guerre du Golfe, en 1991, et la prise de sanctions par les Nations Unies, le commerce entre la Suisse et l’Irak a presque entièrement cessé et n’a repris que lentement. Les exportations suisses ont de nouveau chuté depuis 2003, mais se sont rétablies depuis. Les biens les plus exportés sont les produits pharmaceutiques. Traditionnellement modestes, les importations en provenance de l’Irak sont en augmentation depuis quelques années. En 2020 le volume des échanges bilatéraux s’élevait à CHF 255 millions. 

Soutien commercial, Switzerland Global Enterprise SGE

Informations par pays, Secrétariat d’Etat à l’économie SECO

Statistiques relatives au commerce, Administration fédérale des douanes AFD

Éducation, formation, recherche et innovation

Les chercheurs et artistes irakiens peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) afin d’obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers

Les Suissesses et les Suisses en Irak

En 2020, 107 ressortissants suisses résidaient en Irak.

Historique des relations bilatérales

La Suisse a reconnu de fait le nouvel État irakien lorsque le Conseil fédéral a reçu en août 1930 le roi Fayçal Ier, après la fin du mandat britannique. En 1936, la Suisse a ouvert à Bagdad un consulat, qui a été transformé en légation en 1955. Le 31 juillet 1958, l’Irak s’est constitué en république; peu après, la Suisse reconnaissait la République d’Irak.

La première guerre du Golfe, en 1991, a conduit à la fermeture de l’Ambassade de Suisse. En novembre 2000, la Suisse a ouvert à Bagdad un bureau de liaison diplomatique pour sauvegarder ses intérêts, bureau qui a été fermé à son tour en octobre 2008 pour des raisons de sécurité.

Depuis lors, l’Ambassadeur de Suisse à Amman, en Jordanie, est accrédité pour défendre les intérêts de la Suisse en Irak. En Suisse, les intérêts irakiens sont représentés par l’Ambassade d’Irak à Berne.

Irak, Dictionnaire historique de la Suisse

Documents Diplomatiques Suisses, Dodis