Stratégie – Myanmar

La Suisse soutient la population du Myanmar dans trois domaines: paix, construction de l’État et protection; formation professionnelle et développement du marché; santé. Le contexte a radicalement changé à la suite de la prise du pouvoir par les militaires le 1er février 2021. La Suisse a donc adapté son programme de coopération pour l’axer encore davantage sur les besoins fondamentaux de la population et la réduction du conflit.

À travers son programme de coopération 2019-2023 pour le Myanmar, la Suisse vise principalement à contribuer à une société inclusive, démocratique et prospère par la promotion du développement durable, la transformation du conflit, la réconciliation et la participation de tous les groupes de population à la construction de l’État.

Le programme de coopération se concentre sur trois domaines: paix, construction de l’État et protection; formation professionnelle et développement du marché; santé. Les thèmes transversaux sont l’égalité des genres, la bonne gouvernance, la réduction des risques de catastrophe et l’adaptation au changement climatique. L’accent géographique est mis sur le sud-est du Myanmar (États de Kayin et de Mon, une partie de la région de Tanintharyi), l’État méridional de Shan et l’État de Rahkine. 

Formation professionnelle et développement du marché

La Suisse s’engage à créer des emplois et à orienter davantage la production vers le marché en améliorant l’accès aux services et aux marchés, en particulier dans les zones reculées touchées par le conflit. Elle veut améliorer les possibilités de revenu et d’emploi des hommes et des femmes défavorisées, par des formations techniques et professionnelles, initiales et continues, inspirées du système dual de la Suisse.

En 2019 et en 2020, la Suisse et ses partenaires ont formé 14’000 apprentis (dont 49% de femmes) dans les métiers de la restauration et d’autres professions. Elle a permis à plus de 23’000 exploitants et récolteurs de caoutchouc (dont 36% de femmes) de bénéficier de formations dans les domaines du genre, du droit foncier, des techniques de récolte du latex, de la transformation du caoutchouc et de l’amélioration des contacts avec les entreprises de transformation.

Formation professionnelle

Santé

La Suisse œuvre au renforcement du système de santé et à l’amélioration de l’accès aux soins de santé dans les zones rurales ou affectées par le conflit. Elle encourage la coopération entre les organisations de santé étatiques et ethniques pour qu’elles puissent assurer des soins de santé de qualité et contribue ainsi à l’instauration d’un climat de confiance et au renforcement de la cohésion sociale.

En 2019 et en 2020, 160’000 naissances ont été assistées par du personnel de santé qualifié et environ 200 plans de santé intégrés ont été élaborés au niveau municipal. En 2020, des partenaires suisses ont été en première ligne dans la lutte contre la pandémie de COVID-19: ils ont mis en œuvre des mesures de prévention, fourni des équipements de protection individuelle et des tests, favorisé le dialogue politique et apporté un appui technique aux acteurs locaux de la santé.

Santé

Paix, construction de l’État et protection

La Suisse travaille avec des décideurs à plusieurs niveaux, afin de promouvoir la paix, les principes démocratiques et la décentralisation. Elle favorise le dialogue entre les parties au conflit et renforce les droits de l’homme. Elle s’emploie à ce que les personnes et les communautés puissent participer aux décisions qui les touchent directement, y compris en ce qui concerne l’accès à la terre, aux ressources et aux services. Par ailleurs, elle œuvre pour une meilleure protection des groupes de population défavorisés contre les conflits, les violences et les catastrophes naturelles.

En 2019 et en 2020, la Suisse a soutenu les négociations entre les parties au conflit dans le cadre du processus de paix et l’élaboration d’un code de conduite pour des élections démocratiques. Elle a aidé la société civile et les communautés locales à formuler leurs aspirations décentralisatrices et à s’assurer l’accès à la terre. Depuis 2019, la Suisse s’implique davantage dans la construction/l’entretien d’écoles adaptées aux enfants et protégées contre les risques naturels. En outre, elle s’engage pour la protection des personnes apatrides, menacées par des mines antipersonnel ou discriminées.

Prévention des catastrophes, aide d’urgence, reconstruction et protection

Approche et partenaires

Le programme de coopération combine les instruments de la diplomatie, de l’aide humanitaire, de la coopération au développement et de la promotion de la paix. La Suisse a pour principaux partenaires des organisations non gouvernementales (suisses, locales et internationales), ethniques et multilatérales, le secteur privé ainsi que des autorités publiques aux niveaux central, régional et municipal*.

*Après la prise du pouvoir par les militaires, la Suisse a mis un terme à sa coopération avec les autorités publiques et renforcé sa collaboration avec d’autres partenaires pour atteindre ses objectifs.