Stratégie

L'éducation par la radio, un éducateur et son élève en séance de travail
L'éducation par la radio, un éducateur et son élève en séance de travail © DDC

Au Burkina Faso, la Suisse s’engage dans trois domaines prioritaires qui contribuent à com­battre la pauvreté : la gouvernance et la démocratie, l’éducation de base et la formation pro­fessionnelle, et le développement économique local. Depuis 2019, la Suisse apporte également une aide humanitaire aux populations les plus vulnérables. 

Malgré une croissance économique soutenue (6% en 2019), favorisée par l’exportation d’or et de coton, le Burkina Faso reste l’un des pays les plus pauvres au monde. La majorité de sa population vit en milieu rural et pratique une agriculture céréalière de subsistance, particulièrement vulnérable aux difficultés climatiques, dans des exploitations familiales. Depuis 2018, une montée intense de la violence fragilise davantage le pays et affaiblit la confiance entre citoyens et État.

Dans ce contexte d’insécurité croissante, la Suisse s’engage pour maintenir les acquis de développement, réduire la souffrance et faciliter la transformation des conflits. Elle intervient dans les domaines de la gouvernance et de la démocratie, de l’éducation de base et de la formation professionnelle ainsi que du développement économique.