Relations bilatérales Suisse–Israël

Les relations bilatérales entre la Suisse et Israël sont bonnes, empreintes de confiance mutuelle et marquées par une étroite coopération dans les domaines culturels, scientifiques et, plus dernièrement, de l’innovation. En outre, grâce aux bonnes relations économique, Israël est un partenaire commercial important dans la région MENA.

Stratégie MENA

Le 14 octobre 2020, le Conseil fédéral a adopté une stratégie spécifique pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (Stratégie MENA) pour la période 2021-2024. Celle-ci définit cinq priorités thématiques : paix, sécurité et droits de l’homme; migration et protection des personnes en détresse; développement durable; économie, finances et sciences; numérisation et nouvelles technologies.

Ces priorités sont pondérées différemment selon les régions et les pays. Au Proche-Orient, les trois domaines thématiques prioritaires pour la Suisse sont les suivants : conflits armés ou politiques, développement économique et gouvernance. Par ailleurs, la Suisse se mobilise en faveur des nouvelles générations en encourageant le développement de la formation professionnelle et en favorisant, ce faisant, leur accès au marché du travail.

Stratégie pour la région MENA

Priorités de la Suisse en Israël

La stratégie MENA identifie les priorités suivantes pour la Suisse en Israël : 

1. Processus de paix

La Suisse offre ses bons offices pour faciliter le dialogue israélo-palestinien. Elle invite les principaux acteurs de la région à y participer et à respecter le droit international.

Position de la suisse sur le conflit au Proche-Orient

2. Economie et relations en matière de marchés financiers

Dans le cadre des accords et déclarations d’intention existants, les relations dans le domaine économique et des services financiers sont approfondies pour améliorer l’accès au marché des entreprises israéliennes et suisses.

La Suisse et Israël entretiennent d’importantes relations commerciales. Israël est le troisième partenaire commercial de la Suisse au Moyen-Orient et Afrique du Nord. Depuis 1993, un accord de libre-échange a été conclu entre l’Association européenne de libre-échange (AELE) et Israël. De manière générale, les relations bilatérales se sont intensifiées ces dernières années dans le domaine économique et financier, afin d’encourager les échanges et la collaboration entre les entreprises suisses et israéliennes.

En 2019 le volume des échanges bilatéraux s’élevait à CHF 1,8 milliards.

3. Diplomatie scientifique et nouvelles technologies

La coopération scientifique dans divers secteurs – technologies financières (fintech), cybertechnologies (cybertech), technologies médicales (medtech), Tech4Good, climat, etc. –, qui repose sur un principe bottom-up, peut aussi permettre d’instaurer la confiance pour relever avec succès les défis géopolitiques.

Les chercheurs et artistes israéliens peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers

4. Diplomatie verte

La mise en œuvre de projets climatiques et environnementaux communs («diplomatie verte») favorise le transfert des connaissances requises dans la perspective de la réalisation des objectifs de développement durable de l’Agenda 2030.

Banque de données des traités internationaux

Soutien commercial, Switzerland Global Enterprise SGE

Informations par pays, Secrétariat d’Etat à l’économie SECO

Statistiques relatives au commerce, Administration fédérale des douanes AFD

Autres domaines de coopération

Echanges culturels

La Suisse participe régulièrement aux festivités organisées lors de la Journée internationale de la Francophonie et lors de la semaine de la langue italienne dans le monde («Settimana della Lingua Italiana nel Mondo»). Elle organise aussi divers évènements culturels.

Les Suissesses et les Suisses en Israël

En 2020, 21'115 ressortissants suisses résidaient en Israël.

Historique des relations bilatérales

La fondation de l’État d’Israël est étroitement liée à la Suisse. Le premier congrès sioniste se tint en effet à Bâle en 1897, et quinze des vingt-deux congrès sioniste ultérieurs se déroulèrent également en Suisse.

Avant la fondation de l’État israélien en Palestine, la Suisse disposait d’un consulat à Jérusalem (accrédité auprès de la puissance mandataire britannique) et une agence consulaire à Tel Aviv.

En 1949, elle reconnut le nouvel État et ouvrit un consulat à Tel Aviv, qui fut élevé au rang d’ambassade en 1958.

Israël, Dictionnaire historique de la Suisse

Documents Diplomatiques Suisses, Dodis