Programme d’Hydraulique Rurale – Appui Au Secteur Eau et Assainissement (PHRASEA) Phase 2


Moins de 50% des nigériens ont accès à l’eau potable et seuls 7% disposent de conditions d'assainissement de base. La croissance démographique galopante, la dispersion de la population sur le territoire et la précarité des finances publiques sont des contraintes empêchant l'accès des populations à ces services de base. Le PHRASEA vient en appui aux efforts du gouvernement, en misant sur la maitrise d’ouvrage des communes.

Land/Region Thema Periode Budget
Niger
Wasser
Wasser für Landwirtschaft und Ernährung
01.01.2017 - 31.12.2021
CHF 18'080'000
Hintergrund

Vaste territoire, le Niger est peuplé de 20 millions d’habitants dont moins de la moitié accède  à l’eau potable et seulement 7% bénéficient d’un système d’assainissement de base. Les femmes et les jeunes filles sont particulièrement concernées par cette situation, puisqu'elles sont astreintes aux transports de l'eau sur de longues distances et qu'elles sont contraintes de se soulager à l'air libre. Si les ressources en eau existent, leur exploitation nécessite des moyens techniques et financiers encore incompatibles avec l'état des services et des finances publics. Un appui extérieur est donc  essentiel pour permettre aux populations du Niger de disposer d'eau potable et de conditions d'hygiène minimales et aux collectivités territoriales d’être capables d’assurer la pérennité de ces services.

Ziele

Les Collectivités territoriales sont capables de délivrer les services publics eau et assainissement adéquats, accessibles et d’assurer la sécurité alimentaire, l’état nutritionnel et la santé des populations du Niger.

Zielgruppen

Populations des régions de Maradi (départements de Bermo, Dakoro et Guidan Roumdji) et Dosso (départements de Dioundiou et Gaya) et leurs associations d’usagers de l’eau.

Mittelfristige Wirkungen
  • Le service public de l’eau et de l’assainissement est performant, géré par des acteurs publics et privés compétents et fonctionne de façon continue.
  • 108.500 personnes accèdent aux infrastructures d’assainissement de base, adoptent un comportement favorable en matière d’hygiène (fin à la défécation à l’air libre et usage exclusif des latrines) et veillent à la salubrité du village ainsi que des concessions.
  • 140.000 personnes et l’équivalent de 130.000 unité bétail tropical (UBT)  accèdent à l’eau potable à un coût abordable.
  • Les modalités de la gestion des ressources en eau des sous bassins de Goulbi N’Maradi, de la Korama, des Dallols Bosso et Maouri sont établies sur la base d’une meilleure connaissance de leur qualité et quantité.
Resultate

Erwartete Resultate:  

  • 548 points d’eau modernes construits ;
  • 60 puits pastoraux réalisés ;
  • 7200 latrines familiales et 116 latrines publiques réalisées ;
  • Renforcement des capacités des  services municipaux eau et assainissement ;
  • Les ressources hydrologiques de 3 trois bassins sont évaluées ;
  • La base de données du Ministère de   l’Hydraulique et de l’assainissement sur l’eau et l’assainissement est régulièrement mise à jour.


Resultate von früheren Phasen:  

  • La phase 1 du PHRASEA qui s’inscrit dans la continuité de la présence de la coopération suisse dans le secteur de l’hydraulique a permis ;
  • L’accès à l’eau pour plus de 100'000 personnes ;
  • L’accès à des latrines pour 60'000 personnes ;
  • La construction de 60 puits pastoraux ;
  • L’intercommunalité mise en place. Son accompagnement lors de la passation des marchés a favorisé la rationnalisation des investissements et a conforté la maîtrise d’ouvrage par les collectivités territoriales ;
  • Le renforcement des Services Techniques Déconcentrés du Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement leur a permis de bien remplir leurs missions ;
  • La dimension d’hydraulique pastorale nécessaire à l’économie locale, a été associée aux objectifs en eau potable et aissinissement de base ;
  • Une implication du petit secteur privé dans la gestion du service public de l’eau, vecteur d’emplois et de revenus;
  • Une gestion de la ressource au plan local a été promue.


Verantwortliche Direktion/Bundesamt DEZA
Kreditbereich Entwicklungszusammenarbeit
Projektpartner Vertragspartner
Internationale oder ausländische Nichtregierungsorganisation
Ausländische staatliche Institution
Schweizerische nicht gewinnorientierte Organisation
  • HELVETAS Swiss Intercooperation
  • Sub-National State SouthEast


Andere Partner

Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, secteur privé (bureaux d’études et entreprises), ONG.

Koordination mit anderen Projekten und Akteuren

Lux-Développement (chef de file du secteur eau et assainissement), Union Européenne, Banque Mondiale, Coopération danoise, AFD, UNICEF.
Programme d’Appui aux Collectivités Territoriales (PACT), Programme d’Appui au Secteur de l’Elevage (PASEL), Programme d’Appui à la Petite Irrigation (PAPI), Programme d’Appui à la Qualité de l’Education (PAQUE)  de la DDC.

Budget Laufende Phase Schweizer Beitrag CHF   18'080'000 Bereits ausgegebenes Schweizer Budget CHF   5'097'080
Projektphasen Phase 2 01.01.2017 - 31.12.2021   (Laufende Phase) Phase 1 01.01.2012 - 30.06.2017   (Completed)