Rivière Srepok, Vietnam, utilisation efficiente de l’eau dans la production de café.
Utilisation efficiente de l’eau pour la production de café dans le bassin du Srepok, un affluent du Mékong. © Alisher Sharypau

Alors que la demande en eau ne cesse d’augmenter, le volume total d’eau disponible à l’échelle planétaire reste identique et les ressources hydriques sont de plus en plus exposées à la pollution. Le défi majeur consiste à gérer l’eau de manière durable et à la répartir de façon équitable entre les ménages, l’agriculture et l’industrie, mais aussi entre les pays. La DDC agit pour une utilisation de l’eau efficiente et durable et favorise la coopération transfrontière pacifique.

Priorités de la DDC

La DDC œuvre pour que les ressources en eau soient gérées de manière durable, afin de garantir l’accès à l’eau et de réduire les risques de dégradation de l’environnement et de conflits. Cet engagement vise, d’une part, à lier la promotion de la paix avec la gestion durable des ressources en eau dans les régions connaissant des tensions et, d’autre part, à contribuer à l’utilisation efficace de l’eau, à sa réutilisation et à sa bonne gestion dans les zones où elle vient à manquer.

Contexte

Coopération transfrontalière

La DDC s’engage pour un dialogue entre les pays qui s’approvisionnent dans un même bassin hydrique. Des échanges de nature politique et technique permettent d’aplanir les tensions existantes ou naissantes. En tant qu’actrice neutre dotée d’expérience en matière de médiation et d’une expertise reconnue dans le domaine de l’eau, la Suisse fournit un cadre idéal pour ces discussions. Sur le plan technique, la DDC soutient par ailleurs des méthodes communes pour mesurer les volumes d’eau disponibles ou utilisés ainsi que leur qualité. Lorsque les décideurs politiques disposent de ce type de données, ils sont mieux à même de négocier la gestion de ressources en eau communes et de fixer et d’atteindre ensemble des objectifs en la matière.

L’eau, un bien à exploiter à bon escient

L’eau n’est pas gratuite. Sa protection, sa distribution et son traitement ont un coût et obéissent aux mêmes lois économiques que tout autre bien de consommation. En même temps, il s’agit d’une ressource à laquelle chacun doit pouvoir avoir accès y compris les plus démunis. La DDC s’attache à élaborer des mécanismes visant à exploiter l’eau de manière efficace et à promouvoir la réutilisation des eaux usées.  Ces mécanismes offrent également des incitations pour une gestion durable de l’eau ou pour la construction d’infrastructures respectueuses de l’environnement dans une région ou par une industrie.

La DDC se mobilise ainsi aux côtés de grandes entreprises pour faciliter le transfert du savoir concernant l’empreinte eau, un indicateur qui permet de mieux gérer la consommation d’eau lors de la production d’un bien. La DDC s’engage par ailleurs pour le développement du «Water Stewardship Standard» (norme pour la bonne gestion de l’eau). L’objectif est d’encourager l’ensemble des acteurs de l’économie, du gouvernement et de la société civile à assumer leur responsabilité respective pour l’influence qu’ils exercent sur cette ressource partagée et à collaborer pour une gestion durable de l’eau. Par ailleurs, des mécanismes sont développés afin de rémunérer la population vivant dans le bassin versant de ses efforts pour la protection des ressources en eau.

Les défis actuels

Alors qu’une augmentation de 30% de la demande en eau potable est attendue d’ici à 2030, la détérioration de la qualité de l’eau liée à la pollution atteint un niveau sans précédent. Au niveau mondial, 80% des eaux usées des ménages et de l’industrie sont rejetées dans l’environnement sans aucun traitement. La plupart du temps, la capacité d’autoépuration des écosystèmes aquatiques est largement insuffisante pour venir à bout de tels volumes. L’agriculture n’est pas en reste, puisqu’elle représente presque 70% de la consommation mondiale. Or, l’eau est souvent utilisée de manière peu rationnelle, sans parler des contaminations dues aux engrais et aux pesticides. À cela s’ajoute l’essor de l’industrie, un secteur qui consomme aujourd’hui 22% de l’eau. Par conséquent, les pressions exercées sur les ressources en eau continueront d’augmenter.

D’ici à 2025, la moitié de la population mondiale vivra dans des zones en situation de stress hydrique permanent, ce qui aura pour effet de fragiliser les économies locales et contraindra des millions de personnes à s’exiler. Il est par conséquent essentiel d’utiliser l’eau dans les limites de sa capacité de régénération et d’une manière n’entravant pas sa répartition équitable, et ce dès aujourd’hui.

Projets actuels

Objet 1 – 12 de 81

Production des Connaissances et Appui Institutionnel pour une gestion intégrée des Ressources en Eau au Tchad - ResEau

01.06.2024 - 31.05.2028

Le Tchad subit fortement les effets du changement climatique avec des pluviométries aléatoires. Le sous-sol du Tchad dispose d’un important potentiel en eau. Faute de compétences nationales, ces ressources en eau restent très peu mobilisées. La DDC renforce, à travers ce projet, les compétences et les connaissances nationales pour favoriser une gestion durable de ces ressources et contribue ainsi à la résilience du Tchad face aux changements climatiques.


Provision of CCCM, protection and social cohesion responses to Sudan crisis affected populations in Renk and Manyo Counties, Upper Nile

01.06.2024 - 31.12.2024

To respond to the needs of the growing number of refugees and returnees crossing the border into South Sudan due to the ongoing crisis in the Sudan, both in camp and host community settings. The intervention will improve CCCM, WASH2 and protection in Renk town, in the Transit Center (TC) at Renk and in the Reception Centre (RC) in Joda and Manyo.


Integrated Water Resources Management in Kosovo (IWRM-K)

01.05.2024 - 30.04.2029

Switzerland assists water sector related governments, civil society and private sector stakeholders in Kosovo in the development/implementation of a national integrated and sustainable water resources management framework. Support activities combined with capacity development and awareness building will contribute to enhanced conservation, protection, quality and equitable distribution of water resources. Thus the project also contributes to good governance, reduced risks of internal and transboundary water-related conflicts, the mitigation of climate change impact as well to enhanced the health of the population.


Direct action Chad WASH Médecins Sans Frontières (MSF)

01.04.2024 - 31.12.2024

Chad hosts over 565’000 refugees from the recent crisis in Sudan, adding to the 595’000 refugees already residing in the country. Acces to safe drinking water is one of the biggest challenges for the Humanitarian actors. SDC provides material to Médécins sans frontiers. for analysing potential water sources and distributing the drinking water obtained. Two SHA experts will introduce the material during a short mission to Chad.


UNICEF, EMOPS Geneva, Core Contribution 2024-2025

01.01.2024 - 31.12.2025

The Office of Emergency Programmes (EMOPS) ensures that the United Nations Children’s Fund’s (UNICEF) role in complex emergencies is clearly defined, the organization properly equipped and prepared to deliver its mandate to support the needs of children. SDC’s support to EMOPS in Geneva enables UNICEF to lead inter-agency humanitarian coordination, response and standard setting in Water and Sanitation (WASH), Education, Nutrition and Child Protection.


Safer/Mercy Corps (2023-24)

01.11.2023 - 30.10.2024

Oans un contexte de crise humanitaire aigue, caracterise par des conflits armes et des deplacements de population, SAFER a pour objectif de fournir une assistance d'urgence flexible et coordonnee, contribuant a reduire I'impact immediat d'un choc pour les menages les plus vulnerables au travers d'une reponse multisectorielle en transfert monetaire ainsi que des activites specifiques en Eau, Hygiene et Assainissement d'urgence (EHA), dans les provinces de I'lturi, Nord et Sud Kivu.


VEN:Tierra Viva - Aten. Int. com. indig

15.10.2023 - 31.12.2024

In line with the 2023 Humanitarian Response Plan for Venezuela, Fundación Tierra Viva will provide humanitarian assistance in the sectors of health, nutrition and livelihoods to indigenous communities in the state of Bolivar and Delta Amacuro, with the aim of addressing the emergency nutritional situation of children, pregnant and lactating mothers and adults. As well as the recovery and strengthening of agricultural practices. 


Colombia: MIRE+, Assistance to Victims of Violence

01.10.2023 - 31.03.2025

The humanitarian crisis in Colombia continues despite growing efforts towards peace. Armed groups fighting for territory and valuable natural resources inflict extreme harm on rural and ethnic communities. In line with the Swiss interest to respond to humanitarian crises, SDC remains dedicated to supporting these communities, enhancing their individual and collective resilience. The project integrates humanitarian action with a developmental and peace orientation (nexus).


Humanitarian assistance to people affected by the protracted crisis in Venezuela

01.09.2023 - 31.12.2024

Despite a moderate recovery in some economic indicators during 2022, the Venezuelan economy continues to contract during 2023. Meanwhile, there is no improvement in the structural causes of the humanitarian crisis. As a result, the needs of the most vulnerable are still high. Therefore, Caritas aims to facilitate access on health, nutrition, food security and livelihoods, for vulnerable families in eight states according to the Guidance Note for Venezuela 2022-2024. 


Integrated assistance to the vulnerable population affected by migration in Venezuela, Colombia, Ecuador and Peru

01.09.2023 - 31.08.2024

The humanitarian situation in Venezuela continues to be critical, as well as the migration crisis of Venezuelans in the region, with more than 7 million Venezuelans abroad. High rates of cross-border mobility are registered with pendular migrants, travellers, returnees and unaccompanied minors. In this project, CISP will provide comprehensive assistance to vulnerable people in Venezuela, Colombia, Ecuador and also Peru with a special focus on protection, WASH, health and livelihoods. 


Contribution to the Geneva Water Hub (2023-2027)

01.09.2023 - 31.08.2027

Globally, access to fresh water resources are dwindling due to growing demand, increasing pollution and climate change. The Geneva Water Hub, co-hosted by the University of Geneva and the Graduate Institute, is an international center of competence for transboundary water resources management. Through research, education, advocacy and mediation, the Hub addresses water insecurity in water scarce regions, helps to prevent water conflicts and contributes to peace, stability and sustainable development. 


Peru, SEDAPAL: Emergency Water Supply in Lima

01.08.2023 - 31.12.2027

Lima with a population of over 12 million is subject to the highest seismic vulnerability in Peru. Hence, ensuring Lima’s water supply continuity in case of a major earthquake is crucial. The initiative aims at contributing to strengthened preparedness capacities of Lima’s water service provider (SEDAPAL) by improving its technical, financial and logistical capacities, knowledge exchange and inter-sectorial coordination together with key partners from government, academia, and the private sector.

Objet 1 – 12 de 81