Contribution à l’organisation internationale de la Francophonie OIF


Conjuguant une double mission de diplomatie politique et de coopération, l’OIF donne corps à une solidarité et à une coopération actives entre les 84 États qui la composent. En soutenant la mise en œuvre du programme de l’OIF, la Suisse contribue au renforcement de la gouvernance démocratique, à la prévention des conflits, à l’accès à une éducation de qualité et à une croissance durable et inclusive en Afrique de l’Ouest, en particulier pour les femmes et les jeunes.

Thème Période Budget
Education
Governance
Conflit & fragilité
Politique d'éducation
Participation démocratique et société civile
Prévention des conflits
01.07.2019 - 31.12.2022
CHF 5'100'000
Contexte La Francophonie élabore et met en œuvre des projets et des programmes de développement en faveur de ses pays membres les moins avancés. Ils sont financés par le Fonds Multilatéral Unique, alimenté principalement par des contributions volontaires, ainsi que par des agences spécialisées comme la Conférence des Ministres de l’Education (CONFEMEN) en Afrique de l’Ouest. En plus de ses contributions statutaires, la Suisse contribue volontairement à ces instances, soutenant notamment des activités dans le domaine de l’éducation de base.
Objectifs L’OIF augmente la performance de sa coopération multilatérale francophone et resserre les synergies avec d’autres opérateurs de la Francophonie comme la CONFEMEN/PASEC, ainsi que d’autres acteurs internationaux actifs principalement dans l’éducation de base et la formation professionnelle. Des approches innovantes sont promues et inscrites dans les politiques nationales et internationales.    
Groupes cibles OIF, CONFEMEN/PASEC, Ministères de l’Education des pays partenaires du PASEC. Enseignants, enfants et jeunes des pays membres de l’OIF.
Effets à moyen terme
  1. L’OIF poursuit sa décentralisation institutionnelle et développe ses capacités de gestion axée sur les résultats.
  2. L’OIF améliore l’atteinte de ses objectifs stratégiques dans les thèmes d’intérêt particulier pour la Suisse en Afrique de l’Ouest.
  3. Le PASEC renforce ses capacités à réaliser des analyses régulières des systèmes éducatifs des pays d’Afrique de l’Ouest.
Résultats

Principaux résultats attendus:   OIF : extrants des 18 programmes prioritaires. Mise en œuvre de l’évaluation PASEC 2019 dans tous les pays participants. Communication des résultats PASEC : documents, site, médias.


Principaux résultats antérieurs:   Une revue externe a permis de tirer un bilan très positif du premier cycle de programmation 2015-2018, que ce soit par ses modes opératoires ou par ses contenus. L’OIF a su transférer davantage de tâches de pilotage et de coordination aux unités décentralisée, ce qui a permis des gains en termes d’efficacité et d’économie. Le positionnement multilatéral de l’OIF s’est renforcé par les plaidoyers menés jusqu’au plus haut niveau et par le déploiement des programmes de coopération.


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Autre organisation internationale
Secteur privé
  • Internationale Organisation de la francophonie
  • Sectreur privé étranger Sud/Est


Autres partenaires
Organisation internationale de la francophonie (OIF)
Coordination avec d'autres projets et acteurs Point focal et réseau Education de la DDC, programmes éducation Afrique de l’ouest, Agence française de Développement, UNICEF, UNESCO
Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   5'100'000 Budget suisse déjà attribué CHF   0 Budget y compris partenaires de projet CHF   14'610'370
Phases du projet Phase 7 01.07.2019 - 31.12.2022   (Phase en cours) Phase 6 01.05.2014 - 31.12.2018   (Completed)