Pool d’experts pour la promotion civile de la paix

Réunis sous une tente, des représentants suisses de l’OSCE dirigent une rencontre organisée début 2016, près de la ligne de démarcation administrative à Ergneti, en Géorgie, entre les délégations russe, géorgienne et sud-ossète.
Représentants suisses de l’OSCE (assis au deuxième rang) participant à la rencontre des délégations géorgienne, russe et sud-ossète organisée début 2016 à Ergneti, en Géorgie. © Mission de surveillance de l’Union européenne en Géorgie

La Suisse dépêche chaque année quelque 200 experts civils auprès d’organisations internationales pour promouvoir la paix et les droits de l’homme. Ces experts sont détachés aux sièges d’organisations internationales ou envoyés sur le terrain en soutien aux opérations de maintien de la paix menées dans les zones de crise. Créé en 2000, le Pool d’experts pour la promotion civile de la paix (PEP) est un instrument efficace de la politique suisse en matière de paix et des droits de l'homme.

Après une guerre, la remise sur pied des autorités étatiques pleinement opérationnelles et basées sur le principe de l’État de droit est au cœur des activités primordiales permettant de rétablir la sécurité des populations et de restaurer la confiance dans les pouvoirs publics. Forts de leur savoir-faire, les experts civils peuvent contribuer, dans un pays donné, à l’édification d'un État de droit, poursuivre des activités de médiation dans les situations de conflit, soutenir l'organisation d'élections, participer à des missions d’observation électorale, conseiller les autorités judiciaires et policières dans leurs enquêtes, ou encore assister les instances chargées de la surveillance des frontières sur les questions liées à la migration et aux douanes.

En moyenne, quelque 100 experts et expertes (dont la moitié sont des femmes) sont déployés simultanément. Les principales organisations partenaires du PEP sont l’Organisation des Nations Unies (ONU), l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et l’Union européenne (UE). À titre d’exemple, la Suisse participe, au travers du détachement de plusieurs experts (jusqu’à seize), à la Mission spéciale d'observation de l'OSCE en Ukraine. Des policiers suisses ont également été envoyés au Mali et en République démocratique du Congo. Enfin, des experts suisses participent à des missions d’observation électorale organisées par l’OSCE, l’Organisation des États américains (OEA) et l’UE.