Pour un monde sans torture

Dessin représentant un trou de serrure au travers duquel on aperçoit une chaise éclairée par une lampe.
Dessin tiré du récit en images «En finir avec l’impunité» de Shazeera Zawawi (Association pour la prévention de la torture), 2014. © Shazeera Zawawi

La lutte contre la torture est traditionnellement l’une des priorités de la politique étrangère de la Suisse. Le droit international interdit en tout temps et en toutes circonstances la torture et les mauvais traitements. La Suisse se mobilise pour que cette interdiction soit respectée dans le monde entier. À cet effet, elle œuvre au niveau international pour soutenir les mécanismes de surveillance et promouvoir l’application. effective de l’interdiction.

Le plan d’action du DFAE contre la torture décrit la façon dont la Suisse défend l’interdiction absolue et universelle de la torture et des mauvais traitements et promeut sa mise en œuvre effective. Il montre aussi le soutien apporté par la Suisse à la surveillance et à l’application de cette interdiction au niveau international et sa collaboration avec d’autres États, organisations internationales et organisations non gouvernementales (ONG).

Plan d’action du DFAE contre la torture

Engagement dans de multiples domaines

La Suisse se mobilise pour que la Convention contre la torture (CAT) et son protocole facultatif (OPCAT) soient ratifiés par le plus grand nombre possible de pays. Il a été démontré que la ratification et la mise en œuvre des accords font reculer la torture.

Prévention de la torture et des mauvais traitements en Suisse

La Constitution fédérale interdit la torture et tout autre traitement ou peine cruels, inhumains ou dégradants. La Suisse a ratifié tous les traités internationaux dans ce domaine.

La Commission nationale de prévention de la torture (CNPT) mène un dialogue avec les autorités et effectue régulièrement des visites dans les lieux de privation de liberté pour s’assurer que les droits des personnes détenues sont respectés. Elle visite les centres de détention et les établissements d’exécution des peines et des mesures et accompagne les expulsions par voie aérienne.

Le Comité européen pour la prévention de la torture effectue lui aussi des visites en Suisse de manière régulière.

Commission nationale de prévention de la torture CNPT

Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants, CPT