Organismes transfrontaliers régionaux

Le long des frontières de la Suisse se sont constitués de nombreux organismes de coopération transfrontalière au sein desquels les cantons et les collectivités territoriales des États voisins poursuivent des projets communs et entretiennent un dialogue régulier.


La Confédération est généralement représentée dans ces organismes par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), qui y siège en qualité d’observateur ou d’hôte permanent. Ces commissions traitent avant tout de thèmes relevant de la compétence des cantons, comme les transports, la protection de l’environnement, les infrastructures et l’aide en cas de catastrophe.

Le long des frontières de la Suisse, il existe différentes régions qui entretiennent une coopération plus ou moins poussée dans le cadre d’ organismes transfrontaliers. Une coopération fortement institutionnalisée existe ainsi depuis de nombreuses années dans les régions de Bâle, de Genève et du lac de Constance. Des organismes transfrontaliers existent en outre pour l’Arc jurassien et dans la région lémanique, entre le Tessin et le nord de l’Italie, ainsi que pour la région du Mont-Blanc. Une liste non exhaustive des organismes transfrontaliers figure ci-après à titre d’exemple. Un lien renvoie au site web de chacun d’entre eux.

Il existe également de nombreuses autres formes de coopération transfrontalière comme les rencontres régulières ou les déclarations portant sur la coopération entre les gouvernements des cantons frontaliers et les gouvernements des régions limitrophes. Parallèlement aux formes de collaboration institutionnalisée, de nombreux contacts informels sont noués entre, par exemple, les chambres de commerce de part et d’autre de la frontière, les chambres d’agriculture, les associations patronales, les syndicats et d’autres organisations.

Les cantons suisses collaborent aussi avec les régions voisines dans le cadre de différents programmes Interreg.